Summer Love - Chapitre 2

.
Summer Love -  Chapitre 2
Summer Love -  Chapitre 2
Summer Love -  Chapitre 2
 
Été 2016. Carmel-by-the-Sea, Californie.

Ethan est arrivé depuis plus d'une heure et il me rabâche sans cesse qu'Alison ne parle que de moi et que sa s½ur – Emma – étant en couple, j'ai le champ totalement libre. Peut-être qu'un autre été que celui-ci j'aurais pu être intéressé, mais c'est une fille que j'ai déjà eu alors où est l'intérêt ? Je sais qu'elle dira oui en un claquement de doigts. Je sais qu'elle se fichera bien que je la jette à la fin de l'été parce qu'elle est ce genre de filles. Celles qui profitent de ce qu'elles ont tant qu'elles l'ont, juste pour pouvoir se venter qu'elles ont eu l'inaccessible pour un moment. Mais si moi je cherche également l'inaccessible alors c'est forcément vers quelqu'un d'autre que je me tourne.
 
« C'est quoi ce regard ? », demande Ethan alors que j'enfile un t-shirt.
 
Ce soir on sort ; on rejoint tout le monde dans bar du coin. Kit sait que je suis là alors s'il se pointe, ce sera en connaissance de cause. Peter aussi semble venir, ce qui signifie que je ne saurais toujours pas à quoi ressemble son fameux Louis.
 
« Quel regard ?
– Le truc un peu vague et mystérieux qui annonce que l'été va être mouvementé. »
 
Je pouffe de rire.
 
« T'es con.
– J'te jure que tu le portes sur ta tête. Y a un truc là. Tu t'en fous d'Alison ?, il questionne.
– Ouais, je réponds simplement.
– Pourquoi ? T'as repéré quelqu'un ? C'est ça ? »
 
Je hausse les épaules avec un petit sourire.
 
« J'ai rencontré le fils d'une ancienne amie de ma mère y a quelques jours. Il a l'air d'en avoir rien à foutre de moi.
– Donc c'est plus intéressant, c'est ça ?
– Exactement. »
 
Il lève les yeux au ciel.
 
« T'es grave. T'as juste à sourire à Alison pour qu'elle te saute dessus et toi, tu vas chercher compliqué. Je le connais ?
– Forcément, t'habites ici. 
– Mais toi non ?
– Non, je ne l'avais jamais vu avant.
– C'est un saisonnier ? Comme toi ?
– Aucune idée. Il a les yeux bleus et il habite en centre ville. C'est tout ce que je peux te dire.
– Attends tu ne connais même pas son prénom ?, il s'étonne.
– Non. »
 
Lorsque je suis prêt, il passe un bras autour de mes épaules pour qu'on se dirige vers la sortie.
 
« Bon, va falloir qu'on mette la main dessus alors.
– Ouais. Mettons la main dessus. », je répète en riant.
 


. . .
 
La soirée commence à peine, la plupart des gens qu'on attendait ne sont pas encore arrivés – Peter y compris. Je suis installé dans un fauteuil du bar, Alison (collée contre moi) discute avec sa s½ur qui tente d'ignorer ma présence. Je fixe distraitement l'entrée du bar en n'écoutant pas les conneries que raconte Ethan lorsqu'il fait son entrée aux cotés d'un garçon que j'ai rencontré en début de semaine. Je croise son regard, je me redresse vivement. Je fous un coup de pied à Ethan pour attirer son attention.
 
« C'est lui ! », je dis alors qu'il s'approche de notre table.
 
Il ne me quitte pas des yeux, comme s'il était étonné de me voir ici, et quand il arrive à notre niveau, Amy se lève pour l'accueillir. J'entends Ethan me demander si je me fous de sa gueule et je n'ai même pas le temps de répondre qu'Amy se tourne vers moi.
 
« J'te présente Harry, elle dit à son attention en me désignant.
– Le Harry de Kit ?, il demande.
– Celui-là même. », répond Ethan.
 
Je vois dans ma vision périphérique qu'Alison croise les bras, l'air fâché qu'on se souvienne plus de ma relation avec Kit plutôt que de la sienne avec moi.
 
« Et voici Louis ! », ajoute Ethan.
 
Je fais un effort surhumain pour empêcher ma mâchoire de se décrocher.
 
« Le Louis de Peter ?, je demande.
– Je ne suis le Louis de personne, il répond lui-même. Mais nous étions ensemble, oui. »
 
Il me sourit et mes yeux se posent sur ses mains ; il a plusieurs pansements – parfois coincés maladroitement – et quand il le remarque, il cache ses mains dans son dos. Je lève mon regard vers lui pour constater qu'il rougit.
 
« Comment vont tes mains ?, je demande.
– Mieux. Ça me fait un peu mal mais.. enfin ça va. Je fais attention.
– D'accord. Le miel permet de cicatriser rapidement, je lui dis. Tu en appliques un peu sur tes plaies et—
– Euh les gars ?, nous interrompt Ethan. Ça va ? Vous n'avez pas l'impression que vous n'êtes pas tout seul ? »
 
Louis rougit un peu plus et moi je masque difficilement mon agacement. J'avais presque oublié que le monde ne s'était pas arrêté de tourner. Tout le monde prend place, Alison se colle à nouveau à moi et si elle pouvait me pisser dessus pour marquer son territoire, je pense qu'elle le ferait. Elle me parle à l'oreille, me chuchote les trucs dégueulasses qu'elle m'autoriserait à lui faire si on partait maintenant. Elle laisse ses mains se balader sur mon torse. Elle met vraiment le paquet pour me chauffer et pourtant, elle ne parvient pas à obtenir ne serait-ce qu'un centième de l'attention que je porte à Louis. Les gens arrivent doucement, il prend part aux conversations sans jamais s'imposer. Il a son propre avis mais ne l'expose que s'il lui est demandé. Louis semble être effacé mais personne n'oublie qu'il est là. Surtout pas moi. Il est beau et le fait qu'il ne le sache pas le rend encore plus attirant.
 
Le bar lance la musique dans la pièce du sous-sol qui serre de mini-boite de nuit, les filles partent danser et on se retrouve entre mecs. Puis les mecs finissent au bar et Louis et moi nous retrouvons seul avec Jared qui somnole sur la banquette. Il n'est même pas minuit pourtant, mais il est déjà complètement ivre mort.
 
« T'es venu avec lui ?, je demande en désignant Jared de la tête.
– Oui, je l'ai trouvé en train de zigzaguer sur les trottoirs alors je l'ai pris au passage. Tu ne vas pas boire avec les autres ?, il questionne intrigué.
– Non.
– Tu ne t'en empêches pas simplement pour ne pas me laisser tout seul ici ?
– Non, je ne bois jamais plus d'un verre ou deux. J'aime être en possession de mes moyens, tout le temps. »
 
Il affiche un petit sourire en coin et me lance un regard lourd de sous entendu.
 
« Tu es du genre à être dans le contrôle tout le temps ?, il demande comme s'il m'avait déjà analysé.
– Ce n'est pas une envie de contrôle mais plutôt une question de... »
 
Je cherche à employer un autre mot que celui qui me vient.
 
« La plupart de mes amis ont tendance à chercher des noises à tout le monde lorsqu'ils ont bu. Si personne n'est sobre ça peut vite dégénérer, j'explique.
– Mais j'ai cru comprendre que tu étais celui qui démarrait toutes les bagarres ? »
 
Je fronce le nez, comme pris sur le fait.
 
« Je ne suis là que deux mois ou moins par an. Je ne les démarre pas toute, je me défends.
– Tu démarres celles qui rythment notre année entière, il rétorque.
– Tu en sais quelque chose, pas vrai ? »
 
Il hausse les épaules, l'air de rien.
 
« Peter est un pauvre con quand il est en couple, je dis.
– Il ne l'a pas été pendant des mois. Tu ne le connais pas assez pour pouvoir le juger, il me reprend.
– Je ne le juge pas, je le connais très bien. C'est un simple constat. Tu as été l'exception mais ça n'a pas duré éternellement.
– Rien ne dure éternellement, il me dit. Tu en sais quelque chose, pas vrai ? »
 
Je me mors l'intérieur des joues pour ne pas partir au quart de tour. Il anime en moi une émotion que je ne connais même pas. Je me sens bouillir ; ce n'est pas de la colère et ce n'est même pas désagréable.
 
« Je ne viens ici qu'une fois pas an, je répète, ça ne me permet pas de construire quelque chose.
– Quand on veut, on peut.
– Je ne crois pas que ça fonctionne comme ça, aussi facilement.
– L'amour c'est facile. Il suffit de se laisser aller. C'est l'image qu'on s'en fait et les contraintes qu'on y associe qui rende l'Amour compliqué. »
 
Il me laisse sans voix quelques secondes ; je sais qu'il a raison mais c'est plus fort que moi, j'ai besoin de tenter d'avoir le dernier mot.
 
« Tu penses que je pourrais tomber amoureux de toi ? »
 
Il secoue la tête avec un petit sourire.
 
« L'Amour c'est facile lorsqu'on a envie que ce le soit. Toi, ça te fait peur. Tu te trouves trop jeune, pas vrai ?
– Pas toi ? »
 
Il fait non avec un air insolent qui le rend encore plus beau que la seconde d'avant. Mon ventre se tord, mon c½ur cogne fort.
 
« J'étais amoureux de Peter, il répond simplement. Ça n'a rien d'effrayant.
– Bien sûr que si, c'est effrayant. Tu te donnes entièrement à une personne et quand cette personne s'en va, tu n'as plus rien.
– Mais si cette personne ne part pas ? »
 
J'éclate de rire malgré moi.
 
« On est en 2016, je lui rappelle. Les gens divorcent à cause d'une lessive mal faite. Tu penses vraiment que personne ne part jamais ?
– Quand tu aimes quelqu'un, tu n'as pas envie de le voir partir. Peu importe les circonstances.
– Même si c'est pour son bien ?, je demande.
– Que ce soit pour son bien ou pas, tu n'as pas envie. Mais ne pas avoir envie et ne pas le faire, c'est différent.
– Donc on peut se séparer par amour ?, je demande.
– Je pense que c'est possible, oui.
– Donc tu te donnes entièrement à une personne, et quand elle s'en va, tu n'as plus rien, je répète pour lui prouver que j'ai raison.
– Tu as le souvenir d'une histoire d'amour que tu as osé vivre. C'est important de vivre, surtout par les temps qui courent. »
 
On échange un regard, sans un mot. Je ne sais pas comment nous sommes parvenus à cette conversation, mais je crois que je n'ai pas envie que ça s'arrête.
 
« Moi aussi, je vis. Je profite, j'aime à ma manière, même si c'est court.
– Tu aimes ?
J'apprécie, je me corrige.
– Tu n'as jamais senti ton c½ur battre plus fort en apercevant quelqu'un ? Tu n'as jamais balbutié, rougi ou eu le souffle coupé lorsqu'une personne te regardait ? Tu n'as jamais cherché quelqu'un du regard ou discuté toute une soirée en oubliant le monde autour ? »
 
Pris sur le fait, j'affiche un petit sourire amusé.
 
« Ça ne m'était jamais arrivé avant de te rencontrer, non. »
 
Je réalise qu'il ne posait pas ces questions parce qu'il avait remarqué mon attitude quand il affiche un air surpris et que son regard fuit le mien un instant. Il semble si peu conscient de son pouvoir de séduction que mon estomac fait encore quelques loopings.
 
« Tu dis ça pour me charmer, il finit par dire.
– Est-ce que ça fonctionne ? »
 
Il lève les yeux vers moi, son regard pétillant de malice et son sourire timide sont en totale contradiction avec les mots qu'il prononce.
 
« Pas du tout.
– Est-ce que ça te dirait d'aller faire un tour à la plage ? », je tente.
 
Louis jette un ½il à sa montre, à Jared, à tous les autres. Puis il me regarde, l'air gêné de devoir refuser poliment.
 
« Je suis censé ramener les—
– On va juste faire un tour.
– On revient ?, il demande.
– On revient. »
 
Il hoche la tête et j'ai l'impression d'avoir gagné au loto. C'est idiot parce que je ne sais pas où on peut se rendre ni ce qu'on pourrait s'y dire mais j'ai l'impression que poursuivre cette conversation ici la prive de toute intensité.
 
Je me lève pour l'aider à se débarrasser de Jared et on s'éclipse sans prévenir personne. Notre escapade serait passée inaperçue si nous n'étions pas tombé nez à nez avec Peter à la sortie du bar. Lui et Louis ont échangé un regard lourd de ressentiment, c'était passionné et triste à la fois, ça m'a presque rendu jaloux.
 
« Tu t'en vas ?, lui demande Peter sans même remarquer ma présence.
– Oui, murmure Louis.
– Pourquoi ? »
 
Louis hausse les épaules.
 
« Reste..., il lui demande le regard suppliant. S'il te plait. »
 
Louis secoue la tête.
 
« Tu as bu, Peter. Je sais que tu n'as pas vraiment envie que je reste.
– Bien sûr que si... Tu me manques, t'as pas idée à quel point. C'est difficile sans toi. C'est vrai que je suis désagréable la plupart du temps mais­— »
 
Peter se fait bousculer par un gars qui souhaite rentrer ; il sort de sa bulle et c'est là qu'il me voit. Son regard s'illumine.
 
« Putain mec ! Ça fait mille ans ! T'es là depuis longtemps ?
– Depuis le début de la semaine, Ethan t'a pas dit ?
– Si, j'crois. J'étais occupé, j'ai pas vraiment réalisé. J'te paie un verre ? »
 
Je secoue la tête et il semble réaliser.
 
« Tu pars toi aussi ?
– Oui. »
 
Il se tait et nous regarde tour à tour.
 
« Vous partez tous les deux, il constate. En même temps. C'est une coïncidence ?, il demande avant de se mettre à rire parce qu'il n'attend pas de réponse. T'es qu'un putain d'enfoiré, toi. », il dit à mon attention.
 
Je ne réponds pas parce qu'il est déjà bourré, parce que je n'ai pas envie de commencer une bagarre. Pas devant Louis.
 
« Peter, c'est pas ce que tu crois, explique Louis. On allait simplement faire un tour.
– Faire un tour ?, il rit. Dans son plumard ?
– Tu ne sais pas ce que tu racontes, soupire Louis en passant un bras autour de sa taille pour l'inciter à faire demi-tour. Tu devrais rentrer, tu as déjà assez bu.
– Bien sûr que je sais ce que je raconte !, il s'écrie en se dégageant de lui. C'est toi qui ne connaît pas Harry ! Il a un truc, il sait exactement ce qu'il fait ! Qu'est-ce qu'il t'a dit, hein ? Pourquoi tu le suis comme ça ? Il t'a donné l'impression d'être le seul dans la pièce, c'est ça ?
– Peter...
– Mais aller, dis-moi ! T'es quelqu'un de respectable toi, alors dis moi ce que ce pauvre con a bien pu te dire pour que tu sortes faire un tour avec lui ? Tu penses que vous allez simplement discuter ?
– C'est ce que nous avions l'intention de faire, oui, il répond calmement, le bar est beaucoup trop bruyant.
– Mais comment tu crois qu'il a choppé Kit ? Bordel mais tu vois bien qu'il vient, il fout sa merde en baisant tout le monde et puis il s'en va et revient l'année suivante en pensant qu'on a tout oublié ! Tu comptes vraiment partir avec lui ?, il s'emporte. Sous mes yeux ? »
 
Louis soupire et il passe à nouveau son bras autour de la taille de Peter.
 
« Non. Je vais te ramener chez toi et te coucher, d'accord ? Tu ne devrais pas te mettre dans cet état, Peter. Tu as l'alcool triste, tu le sais.
– Tu me ramènes ?
– Oui. On y va. »
 
Sans un regard pour moi, Louis me tourne le dos et s'éloigne avec Peter. Mon c½ur me remonte dans la gorge tellement je me sens honteux et humilié. Peter a toujours été mon ami, on se connaît depuis qu'on a 8 ans et il vient de me ridiculiser comme personne ne l'a jamais fait avant. Je me sens mal et je crois que deux mois ici sera peut-être un peu trop cette année.
 
Je quitte le bar sans prendre la peine de prévenir personne et je rentre à Bayview avec la ferme intention de faire mes valises pour rentrer à Sacramento dès le lendemain, vexé comme jamais. 


#RAMfic Bon... le prochain chapitre sera vraiment jeudi maintenant ahahahah. C'est dur parce que j'ai envie de tout vous mettre d'un coup mais en même temps après je n'aurais plus d'avance T-T Voilà, j'espère que ça vous a plu quand même

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.226.179.247) if someone makes a complaint.

Comments :

  • resteavecmoific

    04/10/2016

    Help-Me-To-Love-Life wrote: "Bon bon bon bon. Ok j'ai loupé le début de la fiction donc je suis venue rattrapée tout ça ! ça va y'a pas dix huit chapitre de retard non plus! O:)
    Je trouve que ça change vraiment de ce que tu as écris avant (oui j'ai tout lu... oui c'est la première fois que je mets un commentaire, oui tu as le droit de me mettre un coup de bâton), et cela surtout dans le style d'écriture, et je trouve ça génial de pouvoir changer comme ça, d'évoluer ! ;) Même si ISIL restera LA fiction que j'aime d'amour je pense ! O:)
    Maintenant, je suis très curieuse de voir ce tout ça va donner et voila quoi ! J'attends la suite avec impatience, en espérant ne pas la louper cette fois ci ! ^^
    A très bientôt.
    P.
    "

    C'est très gentil, merci beaucoup ! 💕 J'espère que ça te plaira jusqu'au bout et que tu seras surprise 😘😘

  • Help-Me-To-Love-Life

    04/10/2016

    Bon bon bon bon. Ok j'ai loupé le début de la fiction donc je suis venue rattrapée tout ça ! ça va y'a pas dix huit chapitre de retard non plus! O:)
    Je trouve que ça change vraiment de ce que tu as écris avant (oui j'ai tout lu... oui c'est la première fois que je mets un commentaire, oui tu as le droit de me mettre un coup de bâton), et cela surtout dans le style d'écriture, et je trouve ça génial de pouvoir changer comme ça, d'évoluer ! ;) Même si ISIL restera LA fiction que j'aime d'amour je pense ! O:)
    Maintenant, je suis très curieuse de voir ce tout ça va donner et voila quoi ! J'attends la suite avec impatience, en espérant ne pas la louper cette fois ci ! ^^
    A très bientôt.
    P.

  • resteavecmoific

    30/09/2016

    LARRYFICAHOLIC wrote: "Oh Bordel je ne m'attendais pas à ce que Harry et Louis interagissent autant des le début !! Ça commence sur des chapeaux de roue !! Je trouve que tu as changé un peu de style Mél, j'adoooore !! Attention, j'adore tout ce que tu as écrit jusqu'à présent, c'est pas en négatif que je dis ça. Tu sais à quel point je suis fan de toi (et ISIL mon Dieu un de mes bébés chéris d'amour de fic) Mais juste il y a un peu plus de...pepse, de séduction je sais pas comment le décrire. Bref j'aime j'aime j'aime !!"

    C'est les vacances, ils n'ont pas le temps de perdre du temps ahah. Merci beaucoup, c'est un joli compliment ça me fait plaisir que tu aimes bien ❤

  • LARRYFICAHOLIC

    30/09/2016

    Oh Bordel je ne m'attendais pas à ce que Harry et Louis interagissent autant des le début !! Ça commence sur des chapeaux de roue !! Je trouve que tu as changé un peu de style Mél, j'adoooore !! Attention, j'adore tout ce que tu as écrit jusqu'à présent, c'est pas en négatif que je dis ça. Tu sais à quel point je suis fan de toi (et ISIL mon Dieu un de mes bébés chéris d'amour de fic) Mais juste il y a un peu plus de...pepse, de séduction je sais pas comment le décrire. Bref j'aime j'aime j'aime !!

  • resteavecmoific

    30/09/2016

    Tona-wairua-larry wrote: "Mais.. Peter a vraiment été méchant là... Je me sens triste pour Harry.. Et j'espère que Louis ne va pas faire de jugement trop hâtif de lui.. Même si c'est bien parti pour..

    J'aime beaucoup les deux caractères pour le moment, et Louis semble avoir quelque chose de.. pure, de doux.. je sais pas j'aime bien comment tu le décris. J'aime beaucoup ce début et j'ai déjà très envie de connaître la suite !
    À jeudi, xx.
    "

    Peter n'a pas envie que Louis se rapproche de quelqu'un d'autre je pense, il défend ce qu'il pense être son territoire :(

    Merci beaucoup, je suis contente que tu aimes. Ça fait du bien d'écrire quelque chose de léger comme ça, c'est chouette ❤

  • resteavecmoific

    30/09/2016

    RoxanneK wrote: "Coucou! J'adore!
    Le fait qu'Harry soit fils de militaire et qu'il veut en être un, je trouve ça original pour un fiction.
    Le commencement est superrrrr orignal en fait!
    J'aime Harry, Louis, et Ethan! Peter moins, il est relou, il largue Louis comme une merde, et le veut encore! Laisse le tranquille!
    Le "Je les ai confondus", dans les chapitres précédents m'a bien fait rire!
    j'ai hâte d'avoir la suite! :-)
    "

    Ahah Harry n'est pas fils de militaire...

    Je suis contente si tu aimes bien et si ça te fait sourire. ❤

  • Tona-wairua-larry

    30/09/2016

    Mais.. Peter a vraiment été méchant là... Je me sens triste pour Harry.. Et j'espère que Louis ne va pas faire de jugement trop hâtif de lui.. Même si c'est bien parti pour..

    J'aime beaucoup les deux caractères pour le moment, et Louis semble avoir quelque chose de.. pure, de doux.. je sais pas j'aime bien comment tu le décris. J'aime beaucoup ce début et j'ai déjà très envie de connaître la suite !
    À jeudi, xx.

  • RoxanneK

    30/09/2016

    Coucou! J'adore!
    Le fait qu'Harry soit fils de militaire et qu'il veut en être un, je trouve ça original pour un fiction.
    Le commencement est superrrrr orignal en fait!
    J'aime Harry, Louis, et Ethan! Peter moins, il est relou, il largue Louis comme une merde, et le veut encore! Laisse le tranquille!
    Le "Je les ai confondus", dans les chapitres précédents m'a bien fait rire!
    j'ai hâte d'avoir la suite! :-)

  • resteavecmoific

    30/09/2016

    @Cartooune wrote: "C'est fou comme on peut avoir un impact (positif ou négatif) sur la vie des gens sans qu'on s'en rende compte ! Mais Harry a l'air d'aimer les challenges et alors s'il est vraiment vexé et qu'il se rend compte que Louis à le même opinion que Peter, il va vouloir lui prouver le contraire à tout prix ? Louis a tellement l'air d'une garçon gentil, je l'adore déjà !
    Trop hate d'être à jeudi prochain !!! Bonne journée jolie Mélanie ♥
    "

    Oui on ne réalise pas l'impact d'une phrase, d'un comportement tout le bien ou le mal que ça peut faire.. Ahah tu verras jeudi ❤ Merci beaucoup et bonne journée à toi aussi 😍😘

  • @Cartooune

    30/09/2016

    C'est fou comme on peut avoir un impact (positif ou négatif) sur la vie des gens sans qu'on s'en rende compte ! Mais Harry a l'air d'aimer les challenges et alors s'il est vraiment vexé et qu'il se rend compte que Louis à le même opinion que Peter, il va vouloir lui prouver le contraire à tout prix ? Louis a tellement l'air d'une garçon gentil, je l'adore déjà !
    Trop hate d'être à jeudi prochain !!! Bonne journée jolie Mélanie ♥

Report abuse