Summer Love - Chapitre 10

.
Summer Love - Chapitre 10
Summer Love - Chapitre 10
Summer Love - Chapitre 10
 
Été 2016. Carmel-By-The-Sea, Californie.

Quatre jours se sont écoulés sans qui ni Louis, ni moi n'ayons un quelconque contact avec les autres alors qu'ils continuaient de squatter la plage de Bayview comme si c'était la leur. On avait quelques coucous d'Emma, mais elle ne se déplaçait pas pour autant. Moi je m'en fichais car mes amis n'étaient pas ici et que j'avais appris à me détacher des gens facilement, mais pour Louis c'était différent et je voyais bien que c'était trop difficile pour lui. Ces amis étaient à quelques mètres de nous et ils l'ignoraient ouvertement.
 
Je pensais que l'ambiance resterait la même durant toutes les vacances et que je finirais par les foutre dehors si une réflexion déplacée était encore énoncée trop fortement, mais ce ne fut pas le cas.
 
L'après-midi était bien entamé et Louis était en train de s'endormir contre moi, à l'ombre de notre palmier, les pieds dans l'eau, quand Jared a débarqué. Il a étendu sa serviette à côté de la mienne et il a pris un beignet aux oignons qu'on avait préparé dans la matinée avec Louis.
 
« Franchement les autres, ils pètent les couilles, il dit alors que Louis rouvre les yeux pour le regarder. Faut plus vous parler mais ils parlent tout le temps de vous, ça me gave. Vous au moins, vous n'allez pas parler de vous-mêmes. »
 
On a échangé un regard complice avec Louis avant de regarder Jared à nouveau.
 
« Bah quoi ? Me regardez pas comme ça ! En plus tous les midis vous mangez des trucs de fou et nous on est là avec nos chips dégueu. C'est quoi ce truc ? T'as pas une sauce pour aller avec ?
– Jared... ?, je l'interpelle.
– Ouais ?
– Tu t'es pas dit qu'on était tranquille, que peut-être on aimait bien le silence pour se reposer, tout ça ?, je demande avec un sourire.
– Ouais. Mais je vais me taire, hein. C'est juste que je vous dis pourquoi je m'installe, quoi.
– Ok.
– Merci, ajoute Louis. Il y a de la sauce dans la boite verte.
– T'achètes ça où ? C'est super bon.
– C'est Harry qui les a fait, répond Louis.
– Déconne ?!
– Louis m'a aidé. », je rajoute.
 
Il lève les yeux au ciel ; bon c'est vrai qu'à partir du moment où il s'est coupé parce qu'il pleurait trop en découpant les oignons je lui ai demandé de s'asseoir et de ne plus toucher à rien mais son soutien était vraiment très important.
 
« Donc ça y est, la magie d'Harry a opéré, t'es devenu aveugle ?, demande Jared la bouche pleine.
– Je ne suis pas aveuglé. Si t'es venu ici pour jouer les espions ou nous casser les oreilles, on est très bien tout seul. », râle Louis.
 
Je pouffe de rire et il me pince pour me calmer.
 
« Aïe !
– Mais y a rien de drôle, il me dit. Il se moque de toi et tu rigoles.
– Parce que je n'accorde pas de crédit à ses conneries. Si j'étais magicien tu pense vraiment que—
– T'as intérêt à faire attention à ce que tu dis, Harry Styles. », il me coupe en me regardant sévèrement.
 
Quand il a cet air-là, je ne peux pas m'empêcher de fondre et de le trouver encore plus attirant que d'habitude. J'aime quand il fronce les sourcils, quand il pince les lèvres. Je pourrais le bouffer du regard pendant des heures.
 
« Arrête de me regarder comme ça, il ronchonne.
– J'y peux rien si tu me rends dingue, je réponds en l'attirant à moi pour embrasser ses lèvres.
– Oula... vous êtes du genre à finir vos tête-à-tête en tête-à-queue ou quoi ? »
 
Louis et moi nous retournons pour lui jeter un regard noir avant d'éclater d'un même rire parce que c'est une blague vraiment stupide. Jared ne sait pas comment réagir alors il finit par se taire vraiment. Louis se réinstalle contre moi, il ferme de nouveau les yeux et mes doigts se baladent sur son dos.
 
. . .
 
Quand j'ouvre les yeux, Louis est toujours contre moi mais il est sur le ventre, en pleine conversation avec quelqu'un qui s'est installé derrière nous. Je lève la tête et je constate qu'Emma et David sont installés derrière, qu'à côté de Jared Amy et Alison sont installées et que tout au bout, derrière des personnes que je ne connais pas, se trouve Kit. Il me regarde et je crois qu'il cherche mon regard mais je n'ai pas envie de m'y attarder. Je cherche du regard celui qui manque et Louis pose une main sur mon ventre.
 
« Il est parti, il me dit.
– Hein ?
– Peter. Il est parti.
– On trouvait que c'était stupide de vous isoler comme ça, m'explique Emma, et il l'a plutôt mal pris alors il est rentré.
– Tant mieux, je soupire.
– Ça lui passera.
– Il peut être très stupide, me dit Louis.
– Mais je peux l'être encore plus, je rétorque en passant un bras autour de sa taille pour le coincer contre moi.
– Ne fais pas d'histoire, il me prévient.
– Est-ce que j'ai fait une histoire là ? J'ai rien fait du tout, c'est lui. S'il s'approche encore de toi je vais forcément être obligé de m'emporter. »
 
Louis pouffe de rire avant de me pincer.
 
« Mais aïe, ça fait mal.
– Plus que les coups que tu t'es pris dans la tête ?
– Ce qu'il y a de bien avec les coups dans la tête, c'est qu'au premier t'es sonné et que ton cerveau lâche de l'endorphine donc tu captes à peine ce qu'il se passe. »
 
Il me jette un regard blasé.
 
« Est-ce que tu te fiches de moi ?, il me demande.
– Tu devrais savoir ça, Monsieur le Biologiste.
– Je le sais. Mais tu sous-entends que je te fais plus mal que les autres imbéciles. »
 
Je ris et il me bouscule alors je lui rends la pareille et on commence à se chamailler et à tenter de se faire manger du sable.
 
« PUTAIN !, gueule Jared quand il se prend une poignée de sable sur la tronche.
– Ça c'est parce que t'es chiant. 
– Allez vous battre dans l'eau.
– Oh oui, allons nous battre dans l'eau, Louis !, je dis avec un grand sourire.
– Sérieusement ? »
 
Il s'assoit et croise ses bras sur son torse, fâché. Emma nous regarde avec un air amusé.
 
« Tu devrais essayer, Louis, elle dit avec bienveillance.
– Vous vous êtes passés le mot ?, il répond, agacé.
– Non. Mais tu ne vas jamais dans l'eau alors soit tu as peur, soit tu ne sais pas nager. On n'est pas stupide. »
 
Louis ne répond rien alors j'ouvre mes bras et il vient s'y blottir. Je dépose un baiser sur sa tempe.
 
« Tu devrais y aller, elle reprend.
– Il ne peut rien t'arriver ici, avec Harry. Il est digne de confiance, il ne te laissera pas tomber ou ne te fera pas de mauvaise blague. »
 
Le sérieux d'Emma me touche. Je suis conscient qu'elle sait de quoi elle parle mais elle n'était pas obligée d'intervenir, et lorsque Louis lève les yeux vers moi, sans prononcer un mot, je comprends qu'on a fait un sacré pas en avant.
 
« On va simplement dans l'eau.
– Oui, je réponds avec un large sourire.
– Tu ne me lâches, il insiste.
– Tu grimpes sur mon dos ? Si c'est toi qui est accroché tu seras peut-être plus rassuré ?
– Ok. »
 
Sans même me laisser le choix, il s'accroche directement à moi et je galère vraiment à me relever avec Louis greffé à mon dos.
 
« T'es prêt ? », je demande alors que j'ai déjà les pieds dans l'eau.
 
Il resserre ses bras autour de ma gorge et ses jambes autour de ma taille.
 
« Est-ce que je peux respirer quand même ?, je demande la gorge nouée.
– Pardon, il souffle en relâchant un peu son étreinte.
– Là il ne peut rien arriver. L'eau est calme et je sais parfaitement nager. Je ne te lâche pas.
– Ok. »
 
Je sens qu'il se détend même si son c½ur cogne fort et vite dans mon dos. J'avance lentement dans l'eau et il ne dit rien, il se laisse faire. Jusqu'à ce qu'il ait vraiment peur.
 
« Mais attend tu vas jusqu'où là ? »
 
Je fais encore quelques pas pour voir où est sa limite.
 
« HARRY ! C'est trop loin ! Arrête ! 
– Je m'arrête, ça va.
– On a de l'eau jusqu'au cou ! »
 
Je pouffe de rire.
 
« T'exagères, c'est sous mes épaules.
– Oui mais quand même. On ne va pas plus loin. Si tu glisses et que j'ai la tête sous l'eau, hein ?
– Je m'arrête, ne râle pas comme ça.
– Je râle si je veux !
– Bon sang mais arrête de m'emmerder alors que t'es même pas en position de discuter.
– Bien sûr que si je suis en position de discuter parce que si tu me lâches je n'aurais plus jamais confiance en toi de ma vie entière. »
 
Ça aussi, ça me fait rire. Il est au maximum de l'excessivité et même si je sais que c'est parce qu'il a peur, je trouve ça adorable.
 
« Tu te sens de lâcher un peu pour pouvoir venir dans mes bras ou pas ?
– Lâcher ? Lâcher quoi ? Je vais être trop lourd !
– On sent pas le poids dans l'eau, c'est différent. Tu paniques tellement que tu deviens idiot. »
 
Quand je dis ça, il éclate de rire. Je l'entends marmonné quelque chose que je ne comprends pas et je sens ses jambes lâcher leur emprise autour de ma taille.
 
« Mais j'ai pieds ! »
 
Je m'abstiens de faire une réflexion pour qu'il ne se braque pas et quand il fait lentement le tour de mon corps, je sens mon c½ur se gonfler de fierté. Il passe ses bras autour de ma taille, sans s'y raccrocher dans le plus grand des désespoirs, et je lui rends son câlin.
 
« Je suis dans l'océan, il murmure.
– T'imagines même pas à quel point je suis fier.
– De moi ?, il s'étonne.
– De toi, de moi. Je ne pensais pas que tu accepterais de me faire confiance.
– Moi non plus, il avoue.
– Tu n'as jamais dit à personne que tu avais peur de l'eau ?
– Si. Mais Peter s'est marré quand je lui ai dit que je ne savais pas nager. Il m'a dit que c'était impossible, que je faisais du cinéma. Enfin voilà, j'ai jamais plus voulu en parler avec lui. On s'est souvent disputés parce que je ne voulais pas venir me baigner à la mer ou la piscine.
– Il a tourné ça en ridicule ?
– Oui.
– Mais quel pauvre connard. »
 
Je passe une main dans ses cheveux et j'embrasse son front.
 
« Et t'avais des projets de vie avec ce type là ?
– J'étais amoureux de lui, Harry. Bien sûr que j'avais des projets. Tout le monde a des défauts, je me suis dit qu'il avait accepté les miens même s'il en était agacé.
– Parce que pour toi c'est un défaut d'avoir peur de l'eau ?
– Oui.
– Mais t'es pas bien ou quoi ? »
 
Il se détache un peu de moi – sans me lâcher pour autant – pour pouvoir me regarder.
 
« Louis enfin !, je reprends. Mais c'est pas un défaut d'avoir peur. C'est un truc qui te dépasse.
– T'as peur de quoi toi ?, il rétorque.
– On ne parle pas de moi, on parle de toi. »
 
Il pince les lèvres et je les embrasse sans lui laisser le choix.
 
« Inutile de bouder.
– Si c'est pas un défaut, pourquoi tu veux absolument que j'aille dans l'eau ?
– Parce que tu ne peux pas apprendre à nager sur la terre ferme.
– Mais c'est quoi cette obsession pour apprendre à nager ?
– Il faut apprendre à nager, c'est comme ça.
– On vénère les poissons dans ta religion ?, il demande avec un air amusé.
– T'es con, je dis en riant. J'ai pas de religion.
– T'es athée ?
– Non. Je crois en moi, sans aucune prétention évidemment. Dans les moments de doute, tu ne peux t'en remettre à personne d'autre qu'à toi-même. C'est comme ça que j'ai été élevé. Il faut pouvoir compter sur soi, pour tout, tout le temps. Ne jamais s'en remettre à personne. »
 
Louis me fixe un moment sans rien dire, je suis incapable de décrypter ce que je lis sur son visage.
 
« Tu as été élevé comme ça ?, il demande doucement.
– Oui, pourquoi ?
– Parce que c'est triste. »
 
Sans que je n'y comprenne rien, il se blottit à nouveau contre moi pour me faire un câlin. La tendresse qui irradie de lui me soulève le c½ur.
 
« Tu peux t'en remettre à moi, tu sais.
– Pas si je suis en train de me noyer, visiblement. »
 
Il pouffe de rire et me pince les poignets d'amour.
 
« Aïe.
– J'étais romantique alors s'il te plait, fait un effort, il râle.
– Pardon, je dis en me mordant les joues pour tenter de reprendre mon sérieux.
– Pardonné. Et je suis sérieux. J'ai l'impression que tu as été élevé dans l'optique de finir seul. Ça me brise le c½ur.
– On finit rarement à plusieurs, tu sais.
– Bien sûr que si ! Il y a des couples qui—
– Quand on meurt, on meurt seul. Peu importe qui est couché près de toi à ce moment-là, tu ne les préviens pas que tu t'en vas. Tu pars et puis c'est tout. »
 
Il resserre son étreinte dans mon dos et embrasse mon torse à plusieurs reprises.
 
« Quand j'aurais appris à nager, tu verras que tu peux compter sur moi pour tout. »
 
J'ai déposé un baiser au sommet de son crâne sans répondre pour autant. Il ne sait pas de quoi il parle mais il est tellement adorable et plein de bonnes intentions que je préfère capituler.
 
« C'est quoi cette histoire que tu voulais me raconter, à la crique ?
– Pas maintenant, je réponds.
– Pourquoi ? T'as pas confiance en moi ?
– Si.
– Mais alors p—
– Je peux me joindre à vous ?, demande Emma. David préfère bronzer et Ali est toujours en colère que je t'ai soutenu. »
 
Louis dépose un baiser sur mon torse pour me dire qu'il comprend pourquoi je n'ai pas envie d'en parler maintenant avant de tourner la tête vers Emma.
 
« Bien sûr, il répond pour nous.
– Je suis désolé de ce qu'il s'est passé avec ta s½ur, je dis.
– Oh, ne t'inquiète pas. Ça va la calmer. Elle doit être rentrée à 17 heures tous les jours, en même temps que ma mère. Elle doit lire la bible à haute voix et mon père ne lui adresse plus la parole depuis qu'il sait qu'elle avait à peine bu et qu'elle n'a pas du tout été abusée.
– Ils sont sévères, remarque Louis.
– Ouais. Mais je crois que c'est surtout parce qu'ils ont honte. Tout le village le sait. Les parents d'Amy refusent qu'elles trainent ensemble.
– Et bah..., je soupire.
– Comme tu dis, ouais. Mais c'est pas important, je lui avais dit de cesser d'agir comme ça. Je ne savais pas qu'elle se faisait payer mais... enfin, c'est ma s½ur jumelle. Je ne comprends pas comment on a pu s'éloigner autant. Elle ne m'intéresse même plus.
– Ça va passer, lui assure Louis. Tu verras avec le temps, quand elle réalisera ses erreurs, elle reviendra d'elle-même vers les personnes qui la tireront vers le haut.
– J'espère ! »
 
Elle nous adresse un large sourire.
 
« J'ai l'impression que vous vous êtes très bien trouvé, non ?, elle demande.
– Plus que ça, répond Louis. Mais fin juillet approche déjà...
– Arrête, je lui dis tout de suite en embrassant ses lèvres.
– Il ne reste plus qu'un mois, il insiste.
– Il reste encore un mois, je corrige. On n'y est pas. Alors arrête de penser à plus tard parce qu'on est maintenant et que plus tard, tu ne pourras plus revivre tout ça.
– Tu m'énerves avec ton 'penser positif'.
– Je t'entraine pour que ça devienne un automatisme. Laisse-toi faire. »
 
Il lève les yeux au ciel avant de murmurer à Emma quelque chose que je n'entends pas. Elle éclate de rire.
 
« Je crois que c'est ça le plus agaçant, elle répond. On a beau lutté de toutes nos forces, il obtient toujours ce qu'il veut. »
 
Elle m'a adressé un sourire bienveillant et ils ont commencé à discuter d'université alors j'ai complètement décroché. 


#RAMfic Voilà, voilà ! J'espère que ça vous a plu

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.80.189.255) if someone makes a complaint.

Comments :

  • resteavecmoific

    17/10/2016

    musicmakesmehappy1706 wrote: "Du coup, je voulais attendre 10 chapitres pour poster un commentaire. Ça fait un peu peur vu que c'est la première fois 😂
    Ta fiction est encore une fois géniale. J'ai l'impression d'être à Carmel aussi, de les regarder évoluer comme si je les voyais quotidiennement. Tu as un talent fou Mélanie, n'oublie jamais ça.
    J'adore Harry, il est tellement génial comme gars. Puis Louis. Louis. C'est un amour, il voit pas le mal chez les autres, il cherche le positif mais en même temps si jamais tu l'emmerdes, il doit pas se laisser faire.
    Que dire d'autre ? Que j'ai hâte d'avoir la suite ? Je pense oui. J'en suis sûre même.
    Merci Mélanie pour cette merveIlle 💗💗
    "

    C'est gentil de prendre le temps de le faire, merci ❤

    Merci beaucoup, ce sont vraiment de jolis compliments. Je suis contente que ma fiction te plaise et que tu aimes les personnages que j'ai inventé !

  • musicmakesmehappy1706

    14/10/2016

    Du coup, je voulais attendre 10 chapitres pour poster un commentaire. Ça fait un peu peur vu que c'est la première fois 😂
    Ta fiction est encore une fois géniale. J'ai l'impression d'être à Carmel aussi, de les regarder évoluer comme si je les voyais quotidiennement. Tu as un talent fou Mélanie, n'oublie jamais ça.
    J'adore Harry, il est tellement génial comme gars. Puis Louis. Louis. C'est un amour, il voit pas le mal chez les autres, il cherche le positif mais en même temps si jamais tu l'emmerdes, il doit pas se laisser faire.
    Que dire d'autre ? Que j'ai hâte d'avoir la suite ? Je pense oui. J'en suis sûre même.
    Merci Mélanie pour cette merveIlle 💗💗

  • resteavecmoific

    14/10/2016

    @Cartooune wrote: "Hey ! Je suis contente que leurs amis se soient rendus compte que c'était ridicule de les exclure. C'est vrai que techniquement Harry s'en fout parce qu'il est pas là toute l'année mais Louis...ça aurait été long toute une année avec ses amis qui l'ignorent.
    C'est super que Louis surmonte ses peurs et qu'il fasse autant confiance en Harry. Beaucoup ne le ferait pas. Je trouve que c'est vraiment une belle preuve d'amour ! Bon par contre je suis vraiment trop intriguée par le passé d'Harry ! Je te jure à chaque chapitre j'essaie de tout analyser mais le résultat n'est pas très fructueux... J'ai un peu l'impression que son père l'a élever dans le style Man VS Wild (tu sais l'émission américaine où le mec nous apprend à survivre dans la nature) mais aussi qu'il a été élevé dans une communauté (ce qui, en soi, et un peu paradoxal...). Mais il me semble que tu m'as dit qu'on avait les réponses dans le chapitre 11 ? Le prochain donc. Chouette !!
    Emma c'est trop la gentillesse incarnée, j'adore ce perso. En fait elle est juste bienveillante et d'une certaine façon, je la trouve utile à la relation de Louis et Harry.
    Louis voit le verre à moitié vide, Harry le verre à moitié plein. Harry à raison de penser comme ça mais... je comprends tellement Louis. c'est dur de penser positif quand tu sais que tout est éphémère...
    Hâte de lire la suite ! Bonne journée Mélanie ❤️
    "

    Leurs amis sont jeunes et cons, ça va, ça vient xD
    Ahah t'es pas bien loin mais Man VS Wild mais en même temps c'est pas ça du tout ! Demain tu auras la réponse !! ❤ J'espère que ça va quand même te surprendre héhé.
    Louis et Harry se complètent bien sur beaucoup de choses et malgré tout, ils parviennent à se comprendre et à s'entendre alors c'est la combinaison parfaite pour que tout fonctionne !
    Bonne journée ❤ ❤

  • resteavecmoific

    14/10/2016

    yardley-Directionner wrote: "J'ADORE J'ADORE J'ADORE.C'est mignon,tout doux et tout. Sauf que j'ai un peu peur. Connaissant Mélanie elle va tellement nous fait pleurer parce que cette fille c'est la reine de la souffrance. En attendant je plane dans ce monde d'arc en ciel et de licorne. 😍😍😍😍 "

    Mais non, soyez positif !! xD ❤ ❤

  • yardley-Directionner

    14/10/2016

    J'ADORE J'ADORE J'ADORE.C'est mignon,tout doux et tout. Sauf que j'ai un peu peur. Connaissant Mélanie elle va tellement nous fait pleurer parce que cette fille c'est la reine de la souffrance. En attendant je plane dans ce monde d'arc en ciel et de licorne. 😍😍😍😍

  • resteavecmoific

    14/10/2016

    LARRYFICAHOLIC wrote: "Bien sûr que ça nous a plu !!!! C'est beau, c'est doux, c'est une petit bonbon sucré ce chapitre... ca va piquer quand l'acidulé va arriver je le sens !! 😏😉"

    Ahah peut-être que ça restera sucré 😏😏

  • resteavecmoific

    14/10/2016

    heyfifou wrote: "Ils sont tellement adorables ces petits choupinets!!
    Les beignets d oignons c est troooop bon même si je uis allergiques aux oignons donc c st rare que j en mange😂
    Les "amis" de louis lui reparle merci jared pour être pas trop con !
    "

    Omfg ma pauvre !! Je savais même pas qu'on pouvait être allergique aux oignions c'est trop triste 😭😭

  • LARRYFICAHOLIC

    14/10/2016

    Bien sûr que ça nous a plu !!!! C'est beau, c'est doux, c'est une petit bonbon sucré ce chapitre... ca va piquer quand l'acidulé va arriver je le sens !! 😏😉

  • heyfifou

    14/10/2016

    Ils sont tellement adorables ces petits choupinets!!
    Les beignets d oignons c est troooop bon même si je uis allergiques aux oignons donc c st rare que j en mange😂
    Les "amis" de louis lui reparle merci jared pour être pas trop con !

  • @Cartooune

    14/10/2016

    Hey ! Je suis contente que leurs amis se soient rendus compte que c'était ridicule de les exclure. C'est vrai que techniquement Harry s'en fout parce qu'il est pas là toute l'année mais Louis...ça aurait été long toute une année avec ses amis qui l'ignorent.
    C'est super que Louis surmonte ses peurs et qu'il fasse autant confiance en Harry. Beaucoup ne le ferait pas. Je trouve que c'est vraiment une belle preuve d'amour ! Bon par contre je suis vraiment trop intriguée par le passé d'Harry ! Je te jure à chaque chapitre j'essaie de tout analyser mais le résultat n'est pas très fructueux... J'ai un peu l'impression que son père l'a élever dans le style Man VS Wild (tu sais l'émission américaine où le mec nous apprend à survivre dans la nature) mais aussi qu'il a été élevé dans une communauté (ce qui, en soi, et un peu paradoxal...). Mais il me semble que tu m'as dit qu'on avait les réponses dans le chapitre 11 ? Le prochain donc. Chouette !!
    Emma c'est trop la gentillesse incarnée, j'adore ce perso. En fait elle est juste bienveillante et d'une certaine façon, je la trouve utile à la relation de Louis et Harry.
    Louis voit le verre à moitié vide, Harry le verre à moitié plein. Harry à raison de penser comme ça mais... je comprends tellement Louis. c'est dur de penser positif quand tu sais que tout est éphémère...
    Hâte de lire la suite ! Bonne journée Mélanie ❤️

Report abuse