Summer Love - Chapitre 14


Summer Love - Chapitre 14
Summer Love - Chapitre 14
Summer Love - Chapitre 14
 
Été 2016. Carmel-By-The-Sea, Californie.

Rick a fait l'effort de passer le week-end avec nous alors j'ai très peu vu Louis et c'était très difficile parce que j'avais vraiment envie d'être avec lui, de l'avoir contre moi, d'être contre lui, de l'entendre rire et tous les trucs un peu niais que j'aurais trouvé ridicule il y a quelques mois.
 
« T'as rajouté de l'eau en bas ?, demande ma mère alors qu'elle déballe les courses.
– Chaque fois que j'ai fait des courses. Des conserves et de l'essence aussi. J'ai racheté des couvertures parce qu'elles sentaient vraiment mauvais.
– Tu sais très bien que c'est mieux les duvets.
– Mais il y en a en bas..., je soupire. Maman, qu'est-ce qu'il te prend ? T'as pas mis les pieds dans cette pièce depuis des années. Tu fais comme si elle n'existait pas. »
 
Elle hausse les épaules.
 
« J'ai eu ta tante au téléphone. Ça faisait plus de trois ans que je n'avais pas eu de nouvelles.
– C'est vrai ?, je demande avec excitation. Tante Anaëlle ?
– Oui.
– Comment va Kelly ? T'as demandé ?
– Elle a fugué. C'est pour ça qu'elle m'a appelé. Elle se dit qu'elle n'aurait confiance qu'en toi alors...
– Fugué ? C'est pas le genre de Kelly. Tu lui as proposé de l'emmener, maman. Elle n'a jamais voulu.
– On ne la connaît plus, Harry.
– Impossible. Je te dis qu'elle n'a pas fugué !, je m'emporte. C'est complètement stupide.
– Qu'est-ce qui est le plus stupide ? Qu'elle ait fugué ou qu'elle se soit faite kidnapper ? Tu réfléchis ou pas ? »
 
Il y a un silence et je réalise que ma mère a raison. Mais ça ne ressemble tellement pas à Kelly que je n'arrive pas à comprendre.
 
« Apparemment, elle a beaucoup changé suite à notre départ. Ses parents avaient beaucoup de mal à la comprendre et à communiquer avec elle. Elle fume, elle boit...
– Mais non !, j'affirme en essayant de masquer ma déception.
– Si..., dit tristement ma mère. Anaëlle m'a demandé si on ne l'avait pas vu et j'ai dit non. »
 
Je hoche la tête en silence.
 
« Ils sont établis dans le Tennessee. Ils ont trouvé un pensionnat, un truc énorme qu'ils ont racheté pour une bouchée de pain. Apparemment, ils sont déjà autosuffisants.
– Ils comptent rester là-bas ?
– Oui, y a de la place pour tout le monde. »
 
Maman termine de ranger les courses et je la fixe un long moment, le regard dans le vague. Je crois qu'elle ne réalise pas ce qu'elle vient de m'avouer et ça me fait vraiment de la peine.
 
« Comment Anaëlle a-t-elle eu ton numéro ?, je finis par dire.
– La conversation est close.
– Ah oui, c'est comme ça ?, je demande effrontément.
– Oui.
– C'est pour ça que t'es arrivée plus tôt ? Pour me surprendre si jamais je cachais Kelly ?
– Ça suffit.
– Mais qu'est-ce que t'aurais fait, maman ? T'aurais rappelé Anaëlle et tu lui aurais dit que sa fille était là ? T'aurais forcé Kelly à repartir alors que tu t'es toi-même enfuie ?
– Si tu avais disparu, je préférerais qu'on me prévienne pour être rassurée.
– Tu vois, c'est pour ça que je me disputais toujours avec papa, je lui dis. C'est parce que vous êtes égoïstes et que tant qu'on n'a pas de gamin, on ne fait pas partie des adultes à vos yeux. Les règles sont les mêmes pour tout le monde maman.
– Tu ne comprends pas.
– Parce que je n'ai pas d'enfant ?, j'insiste. C'est ça ?
– Arrête-toi, Harry. Tu ne sais rien de la situation alors tais-toi.
– Mais qu'est-ce que tu t'en fiches toi ? Tu t'es enfuie ! Putain mais ça fait des années que tu ne parles plus de tout ça et que tu fais comme si plus rien n'existait et là tu reprends du service ? Mais c'est quoi ton problème ? »
 
Elle m'a décollé une gifle qui a résonné dans tout mon crâne. La deuxième en deux jours. Je serre les dents. C'est ma mère. Même si elle saurait se défendre, c'est ma mère.
 
« Peut-être que Kelly a eu raison de faire ce qu'elle a fait. Vous êtes tous cons. »
 
Je tourne le dos à ma mère ; grave erreur parce qu'elle m'attrape par la nuque pour m'écraser dans le mur le plus proche. Ça ne me fait plus peur comme avant, ça me fait même rire.
 
« T'as plus d'autorité, maman. Je sais qu'une fois que je serais parti tu vas pleurer à cause de ce que tu viens de faire. »
 
Elle m'a relâché et je l'ai regardé avec insolence.
 
« Peut-être que Kelly a changé mais toi aussi. Tu n'es plus l'une d'entre eux. Tu es devenue une maman, une vraie. Et je n'ai pas l'intention de te pardonner ce que tu viens de faire. 
– Harry.
– T'avais promis, je lui rappelle. T'avais promis que si on partait, tu n'agirais plus jamais comme avant. Je ne te fais plus confiance. »
 
Comme je sens que la boule dans ma gorge grossir au point de m'empêcher de respirer, je lui tourne le dos et je sors de la maison en claquant la porte le plus fort possible pour qu'elle comprenne à quel point je suis aussi en colère que déçu. Je déteste ce côté de ma mère, côté que je ne pensais plus jamais revoir un jour.
 
Je me dirigeais vers la voiture lorsque j'ai vu la silhouette de Louis se dessiner au bout de ma rue. Merde. Il me court presque dans les bras et je le réceptionne avec un pâle sourire. Son câlin ne parvient pas à me faire oublier ce qu'il vient de se passer et il le remarque très vite.
 
« Qu'est-ce qu'il y a ?
– Je viens de me disputer avec ma mère.
– Pourquoi ? Elle ne veut plus que tu restes finalement ?, il s'inquiète tout de suite.
– C'est compliqué. Il faut que j'aille à la crique.
– Cool. », il me dit en me volant un baiser avant de monter en voiture.
 
J'hésite à lui dire que ce serait mieux s'il ne venait pas, parce que je ne suis pas sûr qu'il soit le bienvenu aujourd'hui. Mais il a un sourire radieux qui me met du baume au c½ur et je ne peux pas me résoudre à me séparer de lui.
 
Le trajet se fait dans le plus grand des silences et lorsqu'il grimpe sur mon dos pour descendre jusqu'au sentier, mon c½ur cogne tellement fort dans ma poitrine que j'en ai des vertiges. Une fois en bas, je le laisse retrouver la terre ferme et sa main trouve immédiatement la mienne.
 
« Euh... Harry ? »
 
Je lève les yeux vers lui et je vois qu'il fixe un endroit au bas des rochers, pile en face de nous. Je suis son regard et quand j'aperçois une tente, je sais que c'est elle. Je lâche la main de Louis et je cours pour traverser la plage.
 
« Kelly ! », je hurle pour l'avertir que c'est moi et qu'elle ne me botte pas le cul en pensant qu'elle se fait attaquer.
 
En moins d'une seconde elle est dehors et quand nos corps entrent en collision, on s'écrase sur le sol dans un éclat de rire. J'ai l'impression de l'avoir quitté il y a une heure et pourtant, elle a vraiment changé. Mais elle est toujours aussi belle, voir encore plus. Je sais qu'elle aurait pu être mannequin et que des tas de garçons lui courent après, mais vous avez déjà vu une mannequin survivaliste vous ? Parce que moi non. On a d'autres préoccupations que faire les imbéciles sur des podiums.
 
« Bordel mais t'en as mis du temps à venir !, elle me dit en m'aidant à me relever.
– J'étais avec ma mère ce week-end, elle m'a demandé seulement ce matin si je t'avais vu alors... Bon sang mais qu'est-ce qu'il s'est passé ? 
– Eh bien... »
 
Avec ses index elle désigne son ventre et quand je réalise qu'il est trop gros pour qu'elle soit simplement ballonnée, je sens que ma mâchoire est sur le point de se démettre.
 
« Putain non, je dis.
– Si.
– C'est qui le père ? Et ne me dis pas Stephen, je pète un plomb.
– Stephen, elle répond quand même.
– PUTAIN KELLY ! Mais t'avais promis ! T'avais dit que tu l'épouserais pas ! T'avais—
– T'avais dit que tu me laisserais jamais, j'te signale. Tu m'as abandonné.
– Tu pouvais venir avec nous. », je lui rappelle.
 
Elle lève les yeux au ciel.
 
« Bref. Hors de question que j'accouche chez nous, c'est putain de trop douloureux. Alors en attendant que je le ponde, tu prends tes affaires et on se casse. »
 
On entend un raclement de gorge ; Kelly regarde derrière moi et jauge Louis de la tête aux pieds avec dédain. J'ai presque oublié sa présence et je m'en veux.
 
« Mais c'est qui ça putain !?, elle explose en me bousculant lorsque je prends la main de Louis. Tu te fous de ma gueule ou quoi ? T'as juré de n'emmener personne ici !
– Kelly... j'te présente Louis, je lui dis quand même. Louis, voici ma cousine Kelly.
– Mais je n'en ai rien à foutre de ce gars. Ça fait trois jours que j'attends ici comme une pauvre merde que tu daignes te pointer et toi, tu débarques avec ton plan cul ? Mais va te faire foutre !
– C'est pas mon plan cul, je dis.
– Bien sûr que si. Ce serait quoi d'autres ? On ne se reproduit pas entre mecs. 
– Charmant, soupire Louis avant de lâcher ma main. Enchanté Kelly. Je vais aller patienter plus loin. 
– C'est ça, oui. Va patienter en haut de la falaise, sous un semi-remorque.
– Kelly putain !, je m'emporte. Ferme-là. »
 
J'attrape Louis par le poignet pour l'empêcher de partir.
 
« C'est mon copain, je reprends.
– Tu te fous de moi ?, elle demande. Mais t'es complètement stupide ou ça se passe comment ? On n'a pas droit d'avoir des affects pour les personnes du même sexe. Tu couches avec si tu veux, mais tu ne te mets pas en couple avec. Ça ne colle pas, tu captes ? », elle a dit en collant ses index entre eux.
 
Je soupire.
 
« Je fais plus partie de la communauté, Kelly.
– Ouais, ouais. Comme ta mère qui appelle la mienne tous les jours depuis que t'as parlé d'entrer dans l'armée. T'es con ou quoi ? Pourquoi tu veux entrer dans cette institution de merde ? Tu dois être égoïste. C'est comme ça qu'on survit. Tu te fais de l'argent facile, tu passes inaperçu et tu fais des gosses avec le sexe opposé.
– On n'a pas droit de boire d'alcool ni de fumer non plus et ça t'empêche pas de le faire apparemment. Alors que t'en enceinte putain mais t'es malade !
– J'pensais trouver du soutien ici, elle soupire avant de retourner à sa tente pour commencer à la démonter.
– J'ai changé Kelly, j'peux pas tout quitter comme ça, c'est...
– Tais-toi, elle tranche. J'vais me démerder toute seule. J'ai besoin de personne de toute façon. »
 
Je sais qu'elle a raison. Mais ça me fait de la peine de l'entendre de cette manière parce qu'au fond, je sais qu'elle voudrait que je la suive, qu'elle en a besoin.
 
« Tu sais, le seul truc qui me déçoit ?, elle demande en se redressant. C'est que tu m'aies dit qu'on ferait toujours front ensemble et qu'en plus de t'être enfuis, tu me tournes le dos pour un gars que tu connais depuis 5 minutes.
– Pourquoi t'es partie ?, je finis par demander.
– Parce que j'ai envie d'accoucher à l'hôpital, elle répète. Je ne veux pas accoucher dans les mêmes conditions que nos mères. Pourquoi tu crois que tout le monde n'a qu'un enfant ? »
 
Je ne réponds rien.
 
« Stacy est morte en couche l'année dernière, elle avoue finalement. Ça ne m'arrivera pas, c'est tout. J'espérais que j'aurais quelqu'un pour me tenir la main le temps que ça durerait. C'est tout.
– Tu sais très bien que je peux être ce quelqu'un. »
 
Elle baisse la tête pour ramasser ses affaires et elle s'en va, non sans m'épargner d'un coup d'épaule violent au passage. Je la regarde partir et mon c½ur se serre douloureusement. Sans trop galérer, Kelly parvient à rejoindre le haut de la falaise et elle disparaît sans même se retourner. Je déglutis pour dénouer ma gorge et je prends une grande inspiration pour me recentrer.
 
« Est-ce que tu veux discuter de ce qu'il vient de se passer ?, je demande à Louis, sans trop oser le regarder.
– Bah ouais. Et pas qu'un peu ! C'était qui ? Et c'est quoi son problème ? Qu'est-ce qu'elle faisait là ? »
 
Je m'assois dans le sable et je fais signe à Louis de m'imiter.
 
« Une question à la fois, ok ?
– C'est qui cette tarée ? 
– Elle est pas tarée... je sais qu'elle en a l'air mais elle ne l'est pas. Elle s'appelle Kelly, c'est ma cousine. Sa mère est la grande s½ur de mon père. J'ai grandi avec elle.
– Et qu'est-ce qui lui prend de parler comme ça aux gens ?
– Elle.. Louis c'est compliqué, il ne faut surtout pas que tu le prennes mal. On grandit entre nous, on fréquente rarement d'autres personnes, on n'a nos règles, notre Bible... c'est différent.
– Mais vous allez bien à l'école, non ?
– On fait l'école à domicile. Je suis le seul à être sorti de tout ça, à avoir fréquenter une école... j'étais très mal intégré, c'était une catastrophe au début.
– Attends mais c'est pour ça que tu n'es jamais vraiment en couple ? »
 
Je fronce les sourcils.
 
« Elle a dit que vous n'aviez pas droit d'avoir d'affect pour le même sexe... ? C'est pour ça que tu parles d'affection et pas d'amour ?
– Louis, t'es braqué. J'ai pas envie d'avoir cette conversation avec toi.
– Je ne suis pas braqué !, il s'emporte. Je veux comprendre ! Bon sang mais je me suis senti sali, j'ai eu l'impression d'être un objet et jamais personne ne m'a fait ressentir ça. Pas même Peter.
– C'est de la logique, je réponds, c'est tout. Si on veut être autosuffisant il faut qu'on soit capable de se reproduire.
– Comme les animaux ?
– D'avoir des enfants, je corrige pour m'exprimer comme lui.
– Vous avez des enfants entre vous ?, il demande presque avec horreur.
– Non. Enfin tout dépend.
– Tu aurais des enfants avec ta cousine s'il le fallait ?, il s'inquiète.
– Quoi ? Mais non ! Bon sang t'es complètement tordu ! On n'a pas tous les liens de sang ! On est une cinquantaine plus ou moins. Je ne sais pas, ça fait longtemps que je suis parti. On rencontre des gens à l'extérieur, souvent ceux qui veulent aller à l'université reviennent avec quelqu'un...
– Je ne comprends plus rien à ce qu'il se passe Harry. Cette fille m'a fait peur, elle m'a fait me sentir sale et je crois que je n'aime pas cette partie de toi. Ce côté trop 'loyal'. J'ai pas envie que tu m'abandonnes parce que tu te souviens que t'as des devoirs envers je ne sais pas trop qui. »
 
Pour la première fois depuis qu'on se connaît, je réalise qu'il faut que j'apprenne à lui cacher des choses. Je passe un bras autour de ses épaules pour le forcer à se blottir contre moi et il entoure ma taille de ses bras, la tête enfouie dans mon cou.
 
« Quand j'ai dit à ma mère que j'allais rentrer dans l'armée, elle a paniqué et elle n'a pas su vers qui se tourner. Elle a rappelé ma tante et Kelly l'a certainement appris. Mon passé a été remué mais c'est fini. Kelly s'en va et je ne m'engage pas tout de suite. Ma mère va se reprendre et les choses vont rentrer dans l'ordre.
– Tu restes avec moi ?
– Je reste avec toi. »
 
Il relève la tête pour pouvoir me regarder.
 
« Je me sens vraiment idiot, il souffle.
– Pourquoi ?
– J'ai cru que t'allais partir et me planter là.
– Je n'appartiens plus à cette communauté, je lui rappelle. Ça fait 5 ans que je vis tout à fait normalement. J'ai encore des réflexes parce que j'ai été élevé comme ça mais... ça va s'estomper. »
 
Il embrasse mes lèvres jusqu'à nous faire tomber sur le sable.
 
« Je ne suis pas prêt à être un adulte, il finit par dire.
– Pourquoi tu dis ça ?
– Parce que tout est devenu tellement sérieux, vos conversations, la tension... j'veux dire... elle est enceinte et nous on s'est chamaillé avec les autres parce que t'as construit une clôture. Tu vois la différence ? »
 
J'éclate de rire et j'enroule mes jambes autour de sa taille.
 
« Moi non plus, j'ai pas tellement envie d'être un adulte, j'avoue avec un petit sourire.
– Parfait. Soyons fougueux et insouciant.
– Faisons ça, je dis en pouffant de rire.
– On oublie cet après-midi ?
– On l'oublie. »
 
Il pose sa tête sur mon torse et je caresse doucement son dos. C'est ce que j'aime chez Louis ; sa capacité à me ramener à la réalité, celle où je suis conscient que rien ne peut nous arriver parce que nous ne sommes pas dans un film. Louis apporte à ma vie une sérénité que je n'ai jamais connue avant. Avec lui, je me sens adolescent, inconscient. Je me sens en sécurité et ça compte énormément pour moi..
 
Il glisse sur le coté et on se retrouve côte à côte, sur le dos. J'attrape sa main et je la regarde avec attention. Il n'a quasiment plus rien.
 
« À quoi tu penses ?, il demande.
– Au fait que je n'ai jamais été chez toi depuis que je t'ai ramassé par terre dans ce restaurant minable.
– C'est vrai, oui.
– Est-ce qu'il y a une raison particulière à ça ? »
 
Il récupère sa main et se redresse alors je l'imite.
 
« Aucune. Je suis très bien chez toi, beaucoup mieux que chez moi.
– Pourquoi ?
– Chez toi, l'absence de ma mère n'est pas oppressante. Je m'y sens en sécurité aussi. Puis la plage est presque sous ta fenêtre.
– Arguments de choc.
– Je suis découvert. Je te fréquente uniquement pour avoir droit d'être du bon côté de la clôture. »
 
J'éclate de rire et je prends des poignées de sable pour lui en coller partout dans les cheveux et le t-shirt. Louis se venge et on finit par se courir après en se jetant du sable et en hurlant comme des gamins.
 
Lentement, la lourde ambiance qui pesait sur nos épaules se dissipe. Lentement, je redeviens le Harry que je veux être. Celui qui restera – et ça me fait beaucoup de bien.


#RAMfic Et voilà la suite, j'espère que ça vous a plu. On voit un peu plus le comportement des gens de la communauté, ils sont très individualiste même s'ils vivent ensemble ahah. Ils sont plein de contradictions. Merci à toutes les personnes qui prennent le temps de laisser des commentaires ❤  

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.80.189.255) if someone makes a complaint.

Comments :

  • resteavecmoific

    09/11/2016

    Mélina wrote: "Coucou ! Je pense que c'est la première fois que je laisse un commentaire et je pense que j'aurais du le faire avant ! Le truc que j'ai toujours adoré dans ton écriture c'est le fait que quand tu fais parler tes personnages on a vraiment l'impression qu'ils parlent... Hmm comment expliquer, quand je lis ce qu'ils disent j'ai pas besoin de ponctuation pour savoir sur quel ton est dite la phrase. Je sais pas si je suis clair mais le fait que tu écrive de façon non scolaire et plus libre donne beaucoup plus de vie à tes personnages !
    Désolé si ce n'est pas clair... En tout cas merci pour tes écrits j'ai presque lue tous tes récits précédent et je n'ai jamais était déçu ! Merci, je venais de passer une assez mauvaise journée mais la terminer ou la commencer avec tes écrits me font oublier mes problèmes ! Merci beaucoup :)
    "

    Merci beaucoup, c'est un très joli compliment et il me touche beaucoup ❤ Merci à toi de prendre le temps de me dire ce que tu en penses, j'espère que la fiction continuera de te plaire ❤

  • Mélina

    08/11/2016

    Coucou ! Je pense que c'est la première fois que je laisse un commentaire et je pense que j'aurais du le faire avant ! Le truc que j'ai toujours adoré dans ton écriture c'est le fait que quand tu fais parler tes personnages on a vraiment l'impression qu'ils parlent... Hmm comment expliquer, quand je lis ce qu'ils disent j'ai pas besoin de ponctuation pour savoir sur quel ton est dite la phrase. Je sais pas si je suis clair mais le fait que tu écrive de façon non scolaire et plus libre donne beaucoup plus de vie à tes personnages !
    Désolé si ce n'est pas clair... En tout cas merci pour tes écrits j'ai presque lue tous tes récits précédent et je n'ai jamais était déçu ! Merci, je venais de passer une assez mauvaise journée mais la terminer ou la commencer avec tes écrits me font oublier mes problèmes ! Merci beaucoup :)

  • resteavecmoific

    23/10/2016

    @Cartooune wrote: "Hey ! Je t'avoue que ça m'angoisse un peu que le passé d'Harry refasse surface comme ça d'un coup... entre la dispute avec sa mère et celle avec sa cousine, c'est tendu x) ils sont vraiment...extrêmes dans cette communauté ! Je peux comprendre que sa cousine préfère accoucher dans un hôpital, parce que les conditions d'accouchement identiques à celles du moyen âge, non merci ! C'est dingue comme c'est un cercle fermé. Mais du coup, comme le fait remarquer Louis, au final ils finissent tous par avoir des liens de parenté ? 50 personnes c'est vrai que c'est beaucoup mais de génération en génération au final... à moins qu'ils laissent rentrer des personnes extérieur de leur cercle ? Ça m'intrigue vraiment cette communauté, dès que j'aurai le temps j'irai faire des recherches !
    "Je suis découvert. Je te fréquente uniquement pour avoir droit d'être du bon côté de la clôture." Mais MDRRRR dklsosokakddlsoos 😍
    Je le répète à chaque mais c'est vrai : hate de lire la suite ! ❤
    "

    Je crois qu'ils n'ont pas acquis le respect comme nous on pourrait l'avoir acquis. Chez eux, tu te fais respecter si t'es le meilleur, je pense. Donc ce n'est pas vraiment la même ambiance. Les personnes âgée n'ont pas vraiment leur place dans la communauté s'ils deviennent un poids, par exemple. Peu importe si c'est ton père ou ta grand-mère. Le survivalisme c'est avant tout être auto-suffisant, moi j'ai inventé ce côté extrême (peut-être pas xD), quand tu feras des recherches, tu verras, c'est toujours décrit "en gros". Et non, ils n'ont pas forcément des liens de parenté, par exemple, si Harry faisait partie de la communauté et qu'il rencontrait Emma en vacances et que c'était le coup de foudre et qu'elle acceptait tout ça (en général, c'est pas difficile a accepté, on devient vite paranoïaque mdrr) bah il pourrait la ramener. C'est pas du tout un cercle fermé où ils n'acceptent personnes, au contraire. Mais oui, après ils ont leur règle et ils préfère vivre entre eux puisqu'ils ont tout ce qui leur faut sur place (même si certain comme le père d'Harry avait prévu d'avoir tout ce qu'il fallait ailleurs..).
    Merci beaucoup lskjdhkshg ❤

  • resteavecmoific

    23/10/2016

    heyfifou wrote: "Bon Anne a repris ces vieilles habitudes apparemment ce qui plaît pas mais alors pas du tout a harry
    Puis elle a bien pris soin de le faire après que Rick soit parti hein ...
    Kelly un sacré morceaux non mais ! puis elle vient en voulant de l aide fin une présence et se barre en disant qu' elle peut se débrouiller seule... Bah ma fille met toi d accoed avec toi même avant de l ouvrir hein
    J aimerais bien savoir qui est ce Stephen et pourquoi harry pete autant un câble
    Et puis pauvre louis victime collatérale il vient tranquille et s en prend plein la tronche xD
    Puis a la fin harry redevient l ado insouciant sans ce besoin d être toujours sur ses gardes et c est très précieux même si c est des adorables bébés qui se lancent du sable
    "

    Si elle a pris soin de le faire une fois que Rick était parti c'est qu'elle savait très bien qu'Harry aurait pu répondre et lui rendre et qu'aux yeux des autres, c'était vraiment trop choquant. Elle a malgré tout le désire de ne pas trop parlé de son passé parce qu'elle ne l'aime pas et qu'elle en a honte.
    Ahah oui, si j'avais été Louis, je me serais enfuie en courant xD

  • resteavecmoific

    23/10/2016

    Mael-Caluim-Aillil wrote: "J'ai peur que l'arrivée inopinée de Kelly chamboule un peu tout cela. Que tout ce qu'a apprit et vécu Harry remonte à la surface. Après avoir vécu tant d'années, avoir été élevé dans cette optique, ne change le Harry d'aujourd'hui, insouciant, heureux, amoureux de Louis peut être aussi.
    J'espère quand même qu'il pourra aider sa cousine, sa situation n'est pas facile. S'est elle enfuie pour ne plus jamais y retourner, ou juste parce qu'elle est enceinte et effrayée ? Je sais que Harry et sa maman seront là pour elle. J'espère juste que tout ira bien pour elle. Pour eux.

    Merci pour ce nouveau chapitre.
    "

    Je ne sais pas si tout risque d'être chamboulé parce que même si Harry a un lourd passé, il est bien content de ne plus l'avoir sur le dos. Il préfère être un adolescent qui a ses soucis d'adolescent plutôt que des soucis de survivaliste... A mon avis, elle s'est simplement enfuie pour accoucher à l'hôpital, comme elle le dit. Elle aime trop cette communauté, elle y retournera ensuite. Merci à toi pour ce commentaire ❤

  • @Cartooune

    21/10/2016

    Hey ! Je t'avoue que ça m'angoisse un peu que le passé d'Harry refasse surface comme ça d'un coup... entre la dispute avec sa mère et celle avec sa cousine, c'est tendu x) ils sont vraiment...extrêmes dans cette communauté ! Je peux comprendre que sa cousine préfère accoucher dans un hôpital, parce que les conditions d'accouchement identiques à celles du moyen âge, non merci ! C'est dingue comme c'est un cercle fermé. Mais du coup, comme le fait remarquer Louis, au final ils finissent tous par avoir des liens de parenté ? 50 personnes c'est vrai que c'est beaucoup mais de génération en génération au final... à moins qu'ils laissent rentrer des personnes extérieur de leur cercle ? Ça m'intrigue vraiment cette communauté, dès que j'aurai le temps j'irai faire des recherches !
    "Je suis découvert. Je te fréquente uniquement pour avoir droit d'être du bon côté de la clôture." Mais MDRRRR dklsosokakddlsoos 😍
    Je le répète à chaque mais c'est vrai : hate de lire la suite ! ❤

  • Mael-Caluim-Aillil

    21/10/2016

    J'ai peur que l'arrivée inopinée de Kelly chamboule un peu tout cela. Que tout ce qu'a apprit et vécu Harry remonte à la surface. Après avoir vécu tant d'années, avoir été élevé dans cette optique, ne change le Harry d'aujourd'hui, insouciant, heureux, amoureux de Louis peut être aussi.
    J'espère quand même qu'il pourra aider sa cousine, sa situation n'est pas facile. S'est elle enfuie pour ne plus jamais y retourner, ou juste parce qu'elle est enceinte et effrayée ? Je sais que Harry et sa maman seront là pour elle. J'espère juste que tout ira bien pour elle. Pour eux.

    Merci pour ce nouveau chapitre.

  • RoxanneK

    21/10/2016

    N’empêche cette connasse de Kelly, elle me fait de la peine quand même. Et la mère d'Harry ses déplacé en avance pour voir si elle était là, même pas pour lui, même si a la base, elle venait pour lui.
    J'ai appris encore plein de choses sur le passé d'Harry. :-)

  • heyfifou

    21/10/2016

    Bon Anne a repris ces vieilles habitudes apparemment ce qui plaît pas mais alors pas du tout a harry
    Puis elle a bien pris soin de le faire après que Rick soit parti hein ...
    Kelly un sacré morceaux non mais ! puis elle vient en voulant de l aide fin une présence et se barre en disant qu' elle peut se débrouiller seule... Bah ma fille met toi d accoed avec toi même avant de l ouvrir hein
    J aimerais bien savoir qui est ce Stephen et pourquoi harry pete autant un câble
    Et puis pauvre louis victime collatérale il vient tranquille et s en prend plein la tronche xD
    Puis a la fin harry redevient l ado insouciant sans ce besoin d être toujours sur ses gardes et c est très précieux même si c est des adorables bébés qui se lancent du sable

  • resteavecmoific

    21/10/2016

    musicmakesmehappy1706 wrote: "Ils sont tellement adorables c'est fou. Puis j'adore Louis, il est tellement...lui, tellement gentil mais juste comme il le faut. Cette fiction est un vrai baume au coeur, ça me redonne le sourire dès que je la lis. Puis de toute façon, toutes tes fictions sont mes préférées du coup, celle-là ni écope pas. Hâte de lire la suite. Bisous jolie Mélanie 💗"

    Aww merci beaucoup, ça me touche de lire ça ❤

Report abuse