Cold Water – Chapitre 8

.
Cold Water – Chapitre 8
Cold Water – Chapitre 8
Cold Water – Chapitre 8

Hiver 2019. Tempa, Floride.
 
Louis me fixe avec un air mi blasé mi excédé. Il est cruellement beau avec cet air et j'ai beaucoup de mal à garder mon sérieux.
 
« On peut récapituler, s'il te plaît ?, il demande.
– Si tu veux.
– Tu as la sensation que la fin du monde de 2012 arrive enfin et tu aimerais qu'on aille creuser un trou géant dans le terrain que ton ancienne communauté a accepté de céder à ta mère, c'est ça ? Tout ça, bien évidemment, pendant ta permission de seulement QUELQUES MOIS.
– Cinq, j'interviens.
– Mais j'ai envie d'être égoïste !, il s'exclame. Bon sang mais on s'est... ça ne va pas. On ne va pas bien. On a besoin de temps pour espérer aller un peu mieux et toi tu veux ajouter à tout ça une paranoïa archaïque déplacée et franchement idiote ? »
 
Je me tais et j'inspire longuement pour ne pas répliquer ; cette fois-ci, je ne trouve plus ça drôle du tout. Je me répète qu'il ne m'a pas manqué de respect, qu'il ne vient pas de tourner en ridicule mes croyances et celles de ma mère, qu'il ne m'a pas humilié ; il ne comprend pas, tout simplement. Une fois que j'ai intégré ces quelques phrases, je tourne les talons pour récupérer mon portable, qui charge dans la cuisine.
 
« Qu'est-ce qu'il y a ? Qu'est-ce que tu fais ? Harry ? », il demande en déboulant à son tour, manquant de trébucher sur ce fichu chat qui traine encore dans le coin.
 
Pour aider les chats errants y a du monde, mais pour aider ma famille, là c'est de la paranoïa qu'il ne faut pas entretenir. Je suis en colère contre lui, je m'en rends compte. J'ignore Louis, j'appelle directement ma mère. Elle déroche après quelques sonneries seulement.
 
« Ça fait plusieurs jours que j'attends une réponse !, elle me dit.
– Je sais, je suis désolé.
– J'ai eu le fameux Charles au téléphone. D'après lui, y en a pour moins d'une semaine s'ils peuvent entrer avec les machines.
– Ils peuvent ?
– Ouais. Ça devrait le faire.
– Tant mieux. »
 
Un court silence s'installe, silence durant lequel Louis essaie de savoir ce qu'il se passe. Mon c½ur cogne trop fort pour que ce soit agréable.
 
« Je ne vais pas pouvoir venir maman.
– Quoi ?
– Je vais confier les plans de papa à Rick, je sais qu'il peut le faire. D'abord les remparts, ensuite le trou. Tout est expliqué. Charles pourra vous trouver des ouvriers.
– Harry, c'est hors de question qu'on fasse venir n'importe qui, tu le sais.
– Je sais oui, mais je n'ai que 5 mois de permission, Louis ne va pas bien...
– Mais tu lui as expliqué la situation ?, elle s'emporte. Tu lui as dit ce qu'il se passe dans le monde en ce moment ?
– C'est de la paranoïa, maman. Tu te souviens comme on avait peur de 2012 quand j'étais plus jeune ? Trois couples ont quitté la communauté pour s'enfermer dans un bunker avec l'intention d'en sortir dans 10 ans. Si ça se trouve, ils ne sont pas sortis et tout va bien.
– Il n'y avait pas autant de catastrophes naturelles, il n'y—
– Je sais, maman. Tu n'as pas besoin de me convaincre. Moi aussi je suis paranoïaque. Mais il a besoin de moi.
– Moi aussi, j'ai besoin de toi. »
 
Ma gorge se serre ; je sais que je suis un mauvais fils, que je ne devrais pas la laisser tomber alors que j'ai le temps de tout faire, mais je me sens obligé de prendre le parti de Louis.
 
« Je suis désolé... », j'articule difficilement.
 
Louis tente de s'interposer, de m'interrompre, mais je l'ignore.
 
« Tiens moi au courant. », je tente quand même. 
 
Sans aucune réponse, ma mère me raccroche au nez. Je repose mon portable, je respire fort et j'essaie tant bien que mal de ne pas me mettre à pleurer.
 
« Harry mais je ne savais pas que—
– Quoi ? Qu'on est tous paranoïaques ? Que ma mère est encore vivante et qu'aujourd'hui, elle n'a certainement plus aucune envie de m'adresser la parole ?
– Harry...
– Qu'est-ce qu'il y a ? T'es pas content qu'on n'aille pas creuser un trou ?
– Pas dans ce genre de conditions, c'est pas ce que je voulais.
– Ah ? Pourtant, avant que je n'appelle ma mère, tu m'as dit que—
– Je sais ce que j'ai dit !, il me coupe. Je n'arrive pas à comprendre pourquoi ça vous fait peur. Moi aussi je vis dans ce chaos et je ne comprends pas que de simples catastrophes naturelles vous effraient au point de vouloir vous terrer dans des bunkers.
– Tu sais Louis, moi aussi j'ai été sous la vague et je ne comprends pas pourquoi tu as peur de l'eau au point de ne pas être foutu de prendre une douche sans pleurer. Y a plein de choses qu'on ne comprend pas, en fait. La différence entre toi et moi c'est que je reste sans te juger parce que je t'aime et que je sais que t'as besoin de ce soutien, peu importe si je trouve ça ridicule ou non. »
 
Son regard se voile et lorsqu'il tend une main vers moi, je la repousse violemment.
 
« Fous-moi la paix ! », je dis avant de lui passer devant pour disparaître dans notre chambre en claquant la porte.
 
. . .
 
Je suis réveillé par Louis lorsque je le sens tenter de se frayer un passage entre mes bras. Je me suis endormi sur le côté alors forcément, c'est un peu compliqué pour lui de se faire une place près de moi.
 
« Mais qu'est-ce que tu fais ? », je râle sans ouvrir les yeux.
 
Il se fige, comme s'il ne s'était pas attendu à ce que je me réveille. Louis sait très bien que j'ai le sommeil léger depuis petit – et c'est pire depuis que je suis SEAL.
 
« Euh.. rien. T'avais l'air d'avoir froid... »
 
Si j'avais eu les yeux ouverts, je les aurais levé au ciel. C'est une excuse tellement bidon que ça me fait sourire.
 
« Non j'ai pas froid.
– Même pas un peu ?
– Je suis fâché contre toi, je lui rappelle.
– Moi aussi je suis fâché contre moi, il se défend.
– Et ça te donne le droit de te faufiler entre mes bras en pleine nuit ?
– En théorie, je n'y suis pas parvenu et je suis coincé contre ton ventre. »
 
J'ouvre les yeux et la lampe de chevet toujours allumée me permet de le voir à moitié hors du lit, figé dans une position que je n'aurais même pas imaginé possible.
 
« T'es souple dis donc...
– Oh bah tu sais, on a tous nos talents cachés... »
 
Malgré moi, j'éclate de rire et je lui ouvre mes bras. En moins d'une seconde, il file sous les couvertures et il se colle à moi autant que possible.
 
« T'es gelé..., je dis en le sentant frissonner à mon contact. 
– Il fait froid dans le salon. »
 
Je râle en frottant doucement son dos, comme si ça lui permettrait de se réchauffer plus vite.
 
« Je ne te trouve pas ridicule, tu sais. »
 
Je retiens un soupir.
 
« Louis, fais attention à ce que tu vas dire, ça va mal se terminer, je le préviens.
– J'y ai réfléchi pendant des heures, je pense que ça ira. »
 
Je me tais, signe que je suis prêt à l'entendre.
 
« Je ne te trouve pas ridicule du tout, je crois même que j'admire ta capacité à reconnaître rapidement ce qui te fait peur et à réagir tout aussi rapidement pour trouver des solutions qui te rassurent. Je suis incapable de faire ça.
– Louis...
– Chut !, il me coupe. Et ne souris pas. »
 
Je ravale mon sourire et je me retiens de l'embrasser. Parce qu'il est beau et attendrissant. Parce que je l'aime de tout mon c½ur malgré tout et qu'un jour ça me perdra.
 
« Je sais qu'on a tous les deux mauvais caractère mais que j'ai une option “chiant et égoïste” que t'as pas. Je travaille dessus, je t'assure. Mais quand tu m'as dit que tu voulais construire un bunker et que... »
 
Sa gorge se serre et sa voix ne sort pas. Ça me retourne l'estomac. Je vois bien qu'il a envie de pleurer mais qu'il tente de se contenir et je n'aime pas ça. Peu importe à quel point je suis fâché, j'ai du mal à le voir malheureux.
 
« Mais si tu pars pendant des semaines, comment je vais faire ?, il parvient à articuler après quelques longues secondes.
– Mais Amour... tu viens avec moi. »
 
Il relève la tête vers moi, le regard brillant. Je ne comprends même pas qu'il ait pu penser le contraire une seule seconde.
 
« Quoi ?
– Tu viens avec moi, je répète. Jamais il n'a été question que je te laisse tout seul ici. Je pensais que c'était évident.
– Mais à quoi je vais servir ?, il s'inquiète.
– À rien. »
 
Il pouffe de rire et ça me soulage.
 
« On prendra un hôtel puis tu viendras avec moi tous les jours. Même si t'es assis dans un coin, tu seras avec moi. Jamais je n'ai eu l'intention de partir sans toi, Louis. Tu sais très bien que lorsque je rentre, j'ai envie de passer tout mon temps avec toi.
– Pourquoi ?
– Parce que je t'aime. », je réponds simplement.
 
Son regard s'illumine et je lui vole un baiser. Puis un autre. Et autant de baisers que de larmes qui lui échappent et roulent sur ses joues. Louis finit par se cacher dans mon cou. Il s'accroche à moi tellement fort que c'en est douloureux.
 
« Doucement...
– Pardon. »
 
Je remonte la couette sur lui. Je crois qu'on oublie un peu que nous n'avons pas que mal à l'âme. Nos corps aussi ont souffert. Les hématomes, les blessures, les pansements, l'attelle de Louis... Tout est sous nos yeux et pourtant, on se force à les ignorer. Comme si de rien n'était. Je ne crois pas que ce soit la bonne solution, mais elle nous convient à tous les deux pour le moment.
 
« Tu n'es pas allé à tes rendez-vous...
– J'ai le psy au téléphone.
– Et ça passe... ? Tu ne vas pas avoir d'ennuis ?
– Non, ne t'inquiète pas. On s'est arrangés. Je ne peux pas te laisser seul et mes supérieurs sont compréhensifs. »
 
Louis embrasse mon cou, je caresse ses cheveux. La bulle de tendresse qui nous enveloppe me fait beaucoup de bien. Je pense que je pourrais passer des heures à le câliner alors qu'il somnole entre mes bras. Je ne râle même pas lorsqu'Éclipse sort de nulle part et saute sur le lit pour ronronner à nos pieds.
 
« On part quand ?, il demande en me regardant quelques secondes.
– J'en sais rien. Pas aujourd'hui en tout cas.
– Pourquoi ?
– Parce que c'est le réveillon de Noël. »
 
Je lis de la surprise sur son visage avant qu'il ne se blottisse à nouveau contre moi, cachant sa tête dans mon cou.
 
« Je t'aime. », il murmure.
 
Mon c½ur se gonfle de bonheur. Je n'aime pas qu'on se fâche même si j'ai parfois la sensation que c'est nécessaire.
 
« J'ai gâché le réveillon de Noël ?, il finit par s'inquiéter.
– Il est quelle heure ?, je demande.
– Hm... 4 heures du matin.
– C'est ce soir qu'on le fêtera, t'as rien gâché du tout.
– Cool. », il chuchote avant d'embrasser mes lèvres à plusieurs reprises.
 
Je connais ces baisers et lorsqu'il bascule sur moi en glissant ses mains sous mon t-shirt, j'attrape ses poignets.
 
« Non.
– Pourquoi ? J'ai l'impression qu'on n'a pas fait l'amour depuis une éternité, il ronchonne.
– Parce que c'est pas qu'une impression, c'est le cas.
– Alors où est le problème ? T'en n'as pas envie ?
– Si.
– Alors quoi ? »
 
Je le scrute en silence et il soupire avant de s'allonger contre moi, résigné. Je remonte la couverture à ses épaules et je dépose un baiser sur le sommet de son crâne.
 
« C'est vraiment nul. Tout le monde se réconcilie en faisant l'amour.
– Nous on se réconcilie en se demande pardon. C'est tout.
– J'ai l'impression d'être puni, il insiste.
– Tu ne peux pas me dire des vacheries et tenter de me faire avaler la pilule avec un orgasme. Et vice versa.
– Je sais. Mais c'est frustrant.
– Tu peux toujours aller dans la salle de bain. », je réponds en retenant un éclat de rire.
 
Louis se redresse sur ses mains, avec un faux air indigné.
 
« Bof quand je t'ai en vrai, c'est fou comme j'trouve ça peu attrayant comme perspective. »
 
Je pouffe de rire et malgré moi, mon c½ur s'emballe lorsque je réalise l'amour et la tendresse avec lesquels il me regarde.
 
« À quoi tu penses ? », je lui demande.
 
Louis rougit sans me répondre et se recouche contre moi.
 
« Je suis désolé pour tout ce que j'ai dit ou sous-entendu sur toi, ta mère et ta communauté. J'ai paniqué lorsque j'ai cru que tu partais.
– Les méchancetés ne me feront pas plus rester.
– Je sais. J'avais l'impression de ne pas être suffisant. Que moi, ton fiancé – et toutes les choses que tu aimes chez moi – n'étions pas suffisants pour te faire rester.
– Jamais je ne t'abandonnerai.
– Ça t'en sais rien.
– Si je le sais, je lui assure. Je t'aime, jamais je ne t'abandonnerai. C'est comme ça. Mais si tu me demandes de partir ou si toi tu pars, je respecterai ton choix.
– Tu ne te battras pas ?
– Tu partirais ?, je le contre.
– Non !
– Alors la question ne se pose pas. J'accepte tes excuses. Et je t'en fais également, je n'ai pas été tendre non plus. »
 
Je sens qu'il sourit contre mon torse. Je sais même qu'il lutte pour ne pas répondre “c'est pas grave”. Alors quand il répond enfin, je suis vraiment fier :
 
« Excuses acceptées. »
 
Je l'aime encore plus que quelques secondes auparavant. Je suis fier de lui, fier qu'il comprenne que si on est blessé alors c'est grave et qu'on mérite des excuses. Fier qu'il soit la personne qu'il est et qu'il ait choisi de m'aimer moi parmi tous les autres. Fier qu'il s'accroche à notre relation quand d'autres auraient lâché prise depuis longtemps. Fier qu'il soit fidèle, qu'il respecte mes opinions et qu'il soit capable de faire des compromis lorsqu'il n'est pas d'accord. Il n'y a même pas de mot pour décrire tout ce que je ressens à cet instant précis. C'est comme si cette fichue vague me balayait à nouveau mais que c'était agréable de se noyer cette fois-ci.
 
« Tu sais, j'crois qu'on avait raison, il dit en me tirant de mes pensées.
– Sur quoi ?
– Par amour on accepte vraiment tout et n'importe quoi. »
 
Je souris. Je lui ai dit ça à Carmel. Ou bien c'est lui qui me l'avait dit ? Ce n'est plus très clair. Je crois qu'on se cherchait encore un peu à ce moment-là et j'aimais beaucoup ça.
 
« Ça rend idiot, je constate.
– Mais t'es mon idiot à moi et je suis le tien.
– Tu viens creuser un trou avec moi parce que tu m'aimes.
– Et tu ne mouilles pas un centimètre carré de mon visage sous la douche après deux heures d'attente parce que tu m'aimes. »
 
Je souris et même s'il ne le voit pas, les battements de mon c½ur résonnent si fort dans ma poitrine qu'il les entend forcément.
 
« Repose-toi, on va sortir un peu demain. »
 
Louis hoche la tête et je ne l'ai plus entendu jusqu'à ce qu'il sombre complètement.
 
Mais nous ne sommes pas sortis le lendemain. Ni le jour d'après ou celui d'après encore. Parce que Louis n'a pas été capable de laisser la réalité éclater la bulle de bien-être dans laquelle nous nous trouvions et que j'ai accepté de l'entretenir moi aussi.
 
Parfois on fait des trucs stupides quand on est amoureux, quand on a vécu des trucs difficiles et qu'on estime que disparaître de la surface de la Terre est la meilleure des solutions. On lutte contre notre instinct de survie en laissant notre c½ur mener la barque et tout semble merveilleux jusqu'à ce qu'un détail nous ramène à la réalité. Un détail auquel on n'a pas pensé parce qu'on était dans cette foutu bulle à la con. Un détail qui nous rappelle que rien ne va et que nous cacher était une idée vraiment minable.
 
Un détail comme une averse alors que nous sommes sortis faire quelques courses.
 
Quand on y réfléchit, ce n'est rien une averse. C'est juste de l'eau qui tombe du ciel. Beaucoup d'eau. Trop peut-être – ou du moins, assez pour être renvoyé à une journée qu'on tente désespérément d'oublier. 


#RAMfic Bon... je trouve que ce chapitre est un peu caca, je ne saurais même pas dire pourquoi alors j'espère qu'il va quand même vous plaire... xD

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.166.130.157) if someone makes a complaint.

Comments :

  • resteavecmoific

    03/01/2017

    @Cartooune wrote: "Hello !!! J'ai l'impression que j'ai pas laissé de commentaire depuis 100 ans, milles excuses !!! Je comprends pas pourquoi tu trouves ce chapitre caca parce que sincèrement je l'ai beaucoup aimé. Je suis toujours fascinée par leurs capacités à faire des concessions. C'est normal d'en faire quand on est en couple, mais dans le cas d'Harry et Louis, ce ne sont jamais des choses anodines. Je veux dire, accepter d'aller se terrer dans un bunker c'est quand même un truc de dingue. Je crois que, même par amour je n'y arriverais pas. Ça m'effraierait trop autant de paranoïa. Puis en étant claustro, un bunker c'est pas une demeure idéale xD C'est vrai qu'Harry a raison quand il dit à Louis qu'il ne le juge pas quant à sa peur de l'eau et qu'il devrait pas le faire à propos des croyances/paranoïas d'Harry. Mais c'est quand même pas tout à fait la même chose. Louis a peur de l'eau parce qu'il en a toujours eu de mauvaises expériences. Mais Harry c'est de la paranoïa, c'est basé sur des craintes irrationnelles, c'est beaucoup plus dure à justifier. Je veux pas discréditer Harry et ses peurs, mais ce que je veux dire c'est que c'est compréhensible que Louis ait du mal à l'accepter. J'arrive pas à m'exprimer ça m'énerve ! En gros : les peurs de Louis sont fondées sur quelque chose de concret, qu'il a expérimenté, alors que celles d'Harry ne sont qu'hypothétiques. Du coup y en a pas un qui a raison et l'autre tord, mais vraiment, je comprends tellement la réticence de Louis ! Mais comme le dit si bien Louis " Par amour on accepte vraiment tout et n'importe quoi."
    Tellement de jalousie face à leur amour !! Et puis face aux personnes qu'ils sont. Je me sens tellement une mauvaise personne à côté d'eux MDRRR. D'ailleurs avec tous tes personnages de toutes tes fictions j'ai cette impression. Ils sont toujours plein de bons principes et s'y tiennent. Ils sont toujours justes et ils prennent toujours des bonnes décisions au final. C'est très frustrant de se rendre compte que des personnages fictifs sont de meilleurs personnes que toi, personne réelle x)
    Puis c'est vrai que j'avais tout de suite pensé à la douche et la panique que ça pourrait représenter chez Louis, mais omfg la pluie !!!! J'y avais pas pensé, mais bon sang ça doit être tellement flippant pour quelqu'un phobique de l'eau. Pauvres bébés, j'espère qu'ils vont aller mieux, d'une façon ou d'une autre...Des bisous ❤️ ❤️
    "

    Enfin tu es tranquille, fini les partiels ! Bah... je sais pas, j'avais l'impression qu'il était décousu, qu'il ne se passait rien... qu'il était un peu caca quoi. Ça me rassure de lire que non xD Je ne cherchais pas les compliments t'sais, genre "oh c'est nul" pour qu'on me dise "mais non, c'est trop fabuleux" MDRRR Mais je sais pas, c'était bizarre... peut-être parce que je l'ai écrit vraiment en plusieurs voir, je sais pas, c'était une sensation étrange xD
    En fait, je pense que les concessions se font naturellement parce qu'ils ont peur d'être l'un sans l'autre et que c'est pour ça qu'ils sont capables d'accepter tout et n'importe quoi. Ils sont dépendant de l'autre, de leur relation et forcément, pour ne pas perdre l'autre, ils acceptent un peu tout et n'importe quoi. C'est démesuré et c'est pour ça qu'ils n'y comprennent rien eux-mêmes... xD
    Pour les peurs, malheureusement, c'est souvent irrationnel. Y en a qui ont peur des plumes et ça semble ridicule aux yeux de beaucoup de monde alors que pour ceux qui ont peur, c'est incontrôlable. Genre ma patronne, elle a une peur bleue des ballons de baudruche, peur qu'ils éclates. Elle ne sait même pas pourquoi.. Alors imagine Harry, il a été élevé dans le but d'avoir peur de la fin du monde. Il est conditionné pour ça et même en ne faisant plus partie de la communauté, c'est en lui.
    Après oui, c'est clair que c'est plus facile de comprendre Louis, je comprends ce que tu veux dire, la nuance. C'est compliqué de se mettre à la place de quelqu'un qui a peur quand on ne comprend pas pourquoi ça peut être effrayant en fait xD
    Grave, trop d'amour, même moi ils me foutent la rage. Même s'ils s'embrouillent tout le temps, ils ont pire que lier genre... comment c'est possible ??????? xD Puis sachant ce qui arrive, j'suis vraiment stupide, je sais pas comment je vais m'en sortir MDR C'est facile pour eux de suivre une conduite qui s'impose, j'écris l'histoire donc je les maîtrise... xD Parfois s'accrocher à ses principes c'est pas bien, il faut savoir évoluer, réaliser qu'on n'a pas toujours la bonne solution et se remettre en question... donc c'est plus facile pour eux de faire les bons choix, ils sont pas dans la réalité xD (j'espère que ça te rassure un peu, moi j'suis sûre que t'es une personnes géniale)
    Oui, la pluie ça l'a carrément renvoyé au jour de la catastrophe, au moins, ça va les calmer de réaliser que la vie continue et que s'ils continuent de se voiler la face, ils vont couler. Mon frère a failli se noyer petit et ça a été l'enfer pendant de long mois pour le bain et la douche, le pauvre, il hurlait à la mort. Pareil pour se baigner dans la mer, c'était horrible. Il a mis beaucoup de temps à apprendre à nager et à se calmer... je me suis servi de lui MDRR Le pauvre :(
    J'espère aussi qu'ils vont aller mieux vite, j'ai quand même l'impression que j'écris tellement au feeling que je perds le contrôle xD
    ❤ ❤ ❤

  • resteavecmoific

    03/01/2017

    heyfifou wrote: "Bon Louis qui s emporté et comprend pas harry c est normal maiq c est pas très cool...
    Er puis il revient tout mignon choupi en s excusant et il avait juste peur de pas avoir son harry
    Même si il est un peu stupide parce que jamais harry le laisserait quand c est pas pour son travail !
    Mais bon leur bulle va bien devoir éclater à un moment et oui la pluie c est difficile surtout pour louis qui supporte plus la moindre goutte d eau
    Ça va être long pour se remettre de ce drame...
    "

    Ils ont chacun leur caractère de cochon... xD Mais oui, ils ont besoin l'un de l'autre malgré tout alors c'est bien qu'ils se soutiennent parce que oui, il va falloir se remettre et ça ne se fera pas en un claquement de doigts. ❤

  • resteavecmoific

    03/01/2017

    L wrote: "J'aime tellement tout ce que tu écris! Tu as toujours les mots pour me transporter vers un autre monde. Vers leur monde à eux, leur petite planète à Harry et Louis. Ça doit maintenant faire environ 5 ans que je te lis (je suis l'un de ces petits lecteurs fantôme) et, même si je n'ai pas de compte skyrock et si j'ai très peur de te laisser des commentaires de mon écriture toute pourrie, sache que sans te connaître vraiment je t'adore. Parce que tu as su me faire voir certaines choses autrement, que tu m'as parfois remonté le moral et parfois fait pleurer. Chaque mot que tu écris me touche profondément parce qu'il y a quelque chose de magique dans tes textes. Tu me touches personnellement à chaque fois, que ce soit sur des sujets comme la popularité (comme dans ISIL) ou encore pour des petites choses comme se sentir comme la seule personne qui n'aime pas les soirées alcoolisées. Ça fait du bien. Ton écriture est rafraîchissante. Bref continues ce magnifique travail que tu réalises. Merci pour tout. 💙
    Lou
    "

    Aww merci beaucoup, c'est très gentil d'avoir pris le temps de me laisser un commentaire, surtout pour me faire tous ces compliments ❤ Je suis heureuse de savoir que j'ai pu te remonter le moral parfois, de savoir que tu es touché... J'espère que tu continueras d'apprécier ce que j'écris. Merci encore ❤

  • resteavecmoific

    03/01/2017

    OnnebadinepasFic wrote: "Après avoir eu si peur pour eux, quel bonheur de les retrouver ensemble, amoureux, complices encore, malgré les difficultés liées à leurs différences...Tout les oppose : leur passé, leur caractère, leur conception de la vie...Et pourtant, ils ne peuvent imaginer la vie l'un sans l'autre, et nous, nous avons du mal à les imaginer séparés. Il y a tellement, tellement, tellement d'amour entre eux!
    Merci pour ce nouveau chapitre! Bises.
    YseNinou.
    "

    Ils sont très amoureux et complémentaire et je pense que c'est pour ça qu'ils sont aussi complices. J'avoue que moi aussi, j'ai beaucoup de mal à les imaginer loin l'un de l'autre tellement ils s'aiment. J'aime beaucoup la relation qu'ils ont, même s'ils se chamaillent beaucoup.
    Merci à toi ❤

  • resteavecmoific

    03/01/2017

    Visiteur wrote: "Moi j'ai adoré, je suis encore plus amoureuse de Harry maintenant. Il a vraiment une personnalité en or, si on laisse de côté sa "paranoïa" (je sais pas comment appelé ça sans être offensante). Louis a beaucoup de chance ! Dis moi, ça va finir en apocalypse pas vrai ? J'ai envie que Harry ait raison, que Louis se rende compte que sa paranoïa était fondée ! "

    MDRRR Oui je crois qu'il n'y a pas d'autre mot que paranoïa xD Mais oui, je pense qu'ils ont de la chance de s'avoir l'un et l'autre. Ahah, je ne peux pas te dévoiler la suite......... ahah merci pour ton commentaire ❤

  • resteavecmoific

    03/01/2017

    ALongwaydown wrote: "La communication les enfants! La communication est primordiale surtout dans un couple ahaha
    Je suis pas trop d'accord avec Ryry sur la première partie...enfin si totalement mais...iL s'emporte et blâme Louis alors qu'il ne lui a rien expliqué et préfère se renfermer et prendre une décision (appeler sa merebet renoncer a son projet) sans en discuter plutôt que de lui faire part de ce qu'il pense et le dérange. .. Forcément Louis réagit mal psk c'est un enfant effrayé mais il ne peut pas comprendre si il n'a pas toutes les cartes en main!
    Bref.
    Aie Aïe Aïe mais c'est quoi cette fin là ? ! Pourquoi tu les a pas fait partir plus tôt !? (Quoique...la pluie c'est pas 3 remparts qui va l'empêcher de tomber) c'est horrible . Piré qu'une autre catastrophe même psk ça va doublement traumatiser nos bébés. Et peut-être que Harry va perdre espère d'être capable d'aider Louis a surmonter son traumatisme. ..
    Et la phrase "je tabandonnerai jamais blablabka" c'est faux ! Dans l'OS il a pas le choix de l'abandonner ! Pfff monde injuste ! Moi je veux qu'ils s'en sortent et ensemble ! Même si ils sont les 2 derniers sur terre et qu'ils sont incapables de repeupler la terre! 😂
    Des bisoux, hâte de lire la suite !
    "

    EXACTEMENT xD
    Ils sont tous les deux buttés alors forcément, parfois ça coince... Mais ils se connaissent par coeur aussi alors ils savent où sont les limites de l'autre.
    Ahah je pense qu'ils avaient besoin de ce coup de stress pour réaliser certaines choses...
    L'OS... il va être un peu modifier alors il ne faut pas trop te reposer dessus (même si ce ne sera que quelques détails). J'espère aussi qu'ils s'en sortiront ensemble xD

  • resteavecmoific

    03/01/2017

    Tronnor wrote: "D'où ce chapitre est caca ? Il est parfait ! Tout cet amour entre eux deux, toute cette tendresse, waaa 😍 Harry est dur avec Louis mais c'est parfois nécessaire. J'adore le caractère que tu réussi à leur donner! Le moment "-Mais je servirai à quoi ? -Rien." C'était épique !! "

    Je sais pas, j'avais l'impression... xD Je crois qu'il connait assez bien Louis pour savoir où sont ses limites et que c'est pour ça qu'il se permet d'être dur. Je suis contente que tu les aimes bien ❤

  • OnnebadinepasFic

    01/01/2017

    Après avoir eu si peur pour eux, quel bonheur de les retrouver ensemble, amoureux, complices encore, malgré les difficultés liées à leurs différences...Tout les oppose : leur passé, leur caractère, leur conception de la vie...Et pourtant, ils ne peuvent imaginer la vie l'un sans l'autre, et nous, nous avons du mal à les imaginer séparés. Il y a tellement, tellement, tellement d'amour entre eux!
    Merci pour ce nouveau chapitre! Bises.
    YseNinou.

  • L

    31/12/2016

    J'aime tellement tout ce que tu écris! Tu as toujours les mots pour me transporter vers un autre monde. Vers leur monde à eux, leur petite planète à Harry et Louis. Ça doit maintenant faire environ 5 ans que je te lis (je suis l'un de ces petits lecteurs fantôme) et, même si je n'ai pas de compte skyrock et si j'ai très peur de te laisser des commentaires de mon écriture toute pourrie, sache que sans te connaître vraiment je t'adore. Parce que tu as su me faire voir certaines choses autrement, que tu m'as parfois remonté le moral et parfois fait pleurer. Chaque mot que tu écris me touche profondément parce qu'il y a quelque chose de magique dans tes textes. Tu me touches personnellement à chaque fois, que ce soit sur des sujets comme la popularité (comme dans ISIL) ou encore pour des petites choses comme se sentir comme la seule personne qui n'aime pas les soirées alcoolisées. Ça fait du bien. Ton écriture est rafraîchissante. Bref continues ce magnifique travail que tu réalises. Merci pour tout. 💙
    Lou

  • @Cartooune

    30/12/2016

    Hello !!! J'ai l'impression que j'ai pas laissé de commentaire depuis 100 ans, milles excuses !!! Je comprends pas pourquoi tu trouves ce chapitre caca parce que sincèrement je l'ai beaucoup aimé. Je suis toujours fascinée par leurs capacités à faire des concessions. C'est normal d'en faire quand on est en couple, mais dans le cas d'Harry et Louis, ce ne sont jamais des choses anodines. Je veux dire, accepter d'aller se terrer dans un bunker c'est quand même un truc de dingue. Je crois que, même par amour je n'y arriverais pas. Ça m'effraierait trop autant de paranoïa. Puis en étant claustro, un bunker c'est pas une demeure idéale xD C'est vrai qu'Harry a raison quand il dit à Louis qu'il ne le juge pas quant à sa peur de l'eau et qu'il devrait pas le faire à propos des croyances/paranoïas d'Harry. Mais c'est quand même pas tout à fait la même chose. Louis a peur de l'eau parce qu'il en a toujours eu de mauvaises expériences. Mais Harry c'est de la paranoïa, c'est basé sur des craintes irrationnelles, c'est beaucoup plus dure à justifier. Je veux pas discréditer Harry et ses peurs, mais ce que je veux dire c'est que c'est compréhensible que Louis ait du mal à l'accepter. J'arrive pas à m'exprimer ça m'énerve ! En gros : les peurs de Louis sont fondées sur quelque chose de concret, qu'il a expérimenté, alors que celles d'Harry ne sont qu'hypothétiques. Du coup y en a pas un qui a raison et l'autre tord, mais vraiment, je comprends tellement la réticence de Louis ! Mais comme le dit si bien Louis " Par amour on accepte vraiment tout et n'importe quoi."
    Tellement de jalousie face à leur amour !! Et puis face aux personnes qu'ils sont. Je me sens tellement une mauvaise personne à côté d'eux MDRRR. D'ailleurs avec tous tes personnages de toutes tes fictions j'ai cette impression. Ils sont toujours plein de bons principes et s'y tiennent. Ils sont toujours justes et ils prennent toujours des bonnes décisions au final. C'est très frustrant de se rendre compte que des personnages fictifs sont de meilleurs personnes que toi, personne réelle x)
    Puis c'est vrai que j'avais tout de suite pensé à la douche et la panique que ça pourrait représenter chez Louis, mais omfg la pluie !!!! J'y avais pas pensé, mais bon sang ça doit être tellement flippant pour quelqu'un phobique de l'eau. Pauvres bébés, j'espère qu'ils vont aller mieux, d'une façon ou d'une autre...Des bisous ❤️ ❤️

Report abuse